Football

20 novembre 2019 11:02; Act: 20.11.2019 14:16 Print

Le taquet de Gareth Bale au Real Madrid

«Wales. Golf. Madrid. Dans cet ordre»: c'est l'inscription qui figurait sur le drapeau gallois brandi par Bale et ses coéquipiers après la qualification.

Sur ce sujet
Une faute?

On sait que les temps sont durs pour Gareth Bale du côté de Madrid. Mystérieusement absent de la composition du Real depuis le 5 octobre - il a été annoncé blessé pour des problèmes au mollet -, il a participé aux deux matches victorieux du Pays de Galles, en Azerbaïdjan samedi (60 minutes) et contre la Hongrie mardi (88 minutes). Deux victoires sur le score de 2-0 qui ouvrent les portes de la phase finale de l'Euro 2020 à «captain Bale» et ses boys, demi-finalistes de la précédente édition faut-il le rappeler.

Après le coup de sifflet final, au Millenium Stadium - ou Principality Stadium - de Cardiff, l'ambiance était à la fête sur le terrain et dans les tribunes. C'est le moment qu'a choisi Gareth Bale pour déployer un drapeau gallois - le fameux «flag» blanc et vert frappé du dragon rouge - sur lequel était inscrit: «Wales. Golf. Madrid. In that order.» En français dans le texte: «Galles. Golf. Madrid. Dans cet ordre.»

Cette provocation fait clairement allusion aux déclarations récentes de Predrag Mijatovic, ancien attaquant et dirigeant du Real, qui avait déclaré sur les ondes de «Cadena Ser» fin octobre: «La première chose à laquelle il (Bale) pense, c'est le Pays de Galles, ensuite le golf, et après, le Real Madrid.»

«Bale se moque du Real avec ce drapeau», a réagi mercredi le journal sportif madrilène «As», jugeant que le geste du Gallois n'allait «pas beaucoup plaire à beaucoup de supporters madrilènes».

Du côté de «Marca», quotidien sportif le plus lu d'Espagne, c'est la lassitude qui prédomine: «C'est l'énième polémique où le joueur est impliqué ces derniers mois», écrit le journal, jugeant intenable pour le Real la situation de l'attaquant, un temps tenté par un départ vers la Chine l'été dernier.

«La relation entre le joueur et le club est plus abîmée que jamais et un départ au mercato d'hiver paraît quasiment obligatoire», assure «Marca».

Bale avait lui-même avoué quelques jours plus tôt que sa passion pour le foot s'était estompée, et qu'il n'y avait plus que le golf qui l'intéressait. Et la semaine dernière, il en avait remis une couche en admettant qu'il était «plus excité» à l'idée de jouer avec le Pays de Galles qu'avec le Real Madrid.

Cette nouvelle pique de l'attaquant gallois ne va sans doute pas tempérer l'animosité dont il est l'objet du côté de Madrid. Arrivé dans la capitale espagnole en 2013, pour la somme record (à l'époque) de 101 millions d'euros, Gareth Bale n'a été aligné qu'à sept reprises par Zinedine Zidane, depuis que ce dernier a pris la Maison Blanche en main. La dernière remonte au 5 octobre.

Depuis quelques semaines, il est annoncé tantôt en Chine, tantôt de retour en Angleterre. Après sa provocation de mardi soir, on est prêt à parier que le Gallois ne passera pas l'hiver à Madrid.

Sport-Center

Football

(Sport-Center)