Football

11 août 2019 20:12; Act: 11.08.2019 23:12 Print

Les Red Devils se paient Chelsea

Manchester United a parfaitement lancé sa saison en corrigeant les Blues (4-0), dimanche lors de la première journée de Premier League.

storybild

Marcus Rashford a transformé le penalty du 1-0. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

A Old Trafford, les Mancuniens d'Ole Gunnar Solskjaer ont été flamboyants dans le sillage d'un Marcus Rashford, auteur d'un doublé, et d'un Paul Pogba des meilleurs jours. Les offensifs Mancuniens ont montré de très belles choses... exactement l'inverse d'un Chelsea bien crispé.

Pour sa première officielle sur le banc de son club de coeur, Frank Lampard a, lui, vécu un calvaire. De quoi évaluer dans la douleur le travail restant à accomplir dans un effectif en reconstruction. Si les «Blues» ont d'abord été dangereux, ils ont rapidement craqué, frôlant même le ridicule en fin de rencontre.

Zouma concède un penalty

Kurt Zouma a d'abord fait basculer la rencontre en fauchant le pied d'appui de Rashford, pour un penalty logique transformé par le jeune Anglais (18e). Après avoir échappé de peu à l'égalisation par Emerson (40e), les jeunes «Red Devils» ont brillé. En reprenant à bout portant un centre d'Andreas Pereira (65e), Anthony Martial a mis le match hors de portée des Londoniens.

Puis, d'une longue ouverture millimétrée derrière la défense, Pogba a lancé Rashford, plein de sang froid pour le 3-0 (67e). Tout feu tout flamme en fin de match, le champion du monde a ensuite remonté le terrain et lancé la jeune recrue Daniel James, pour son premier but sous le maillot mancunien (81e).


Arsenal, c'est du solide

Moins spectaculaire, Arsenal a lui aussi réussi son entrée dans la compétition en s'imposant à Saint James Park grâce à un but de Pierre-Emerick Aubameyang (1-0). S'ils n'ont pas montré grand-chose dans le nord de l'Angleterre, les «Gunners» ont tout de même été suffisamment solides pour tenir leur succès.

Unai Emery sera tout de même sans doute satisfait de son équipe «B», lui qui devait se passer des blessés Lacazette et Bellerin, des toutes récentes recrues David Luiz et Tierney, ainsi que des absents Özil et Kolasinac, alors que le club n'a pas voulu prendre de risque quant à la sécurité des deux joueurs agressés fin juillet par des voleurs armés de couteaux, et toujours menacés selon le «Times».

Une erreur d'inattention, un but

A Newcastle, il n'aura fallu qu'un moment d'inattention aux «Magpies», en plein doute après le départ de Rafael Benitez durant l'été, pour laisser filer le match. Maitland-Niles a bien vu Aubameyang se faufiler entre deux défenseurs et se retrouver seul dans la surface. Son centre a été bien contrôlé par le Gabonais, qui a battu sans grande difficulté Dubravka peu avant l'heure de jeu (58e).

Outre cet éclair, pas grand-chose à se mettre sous la dent, entre deux équipes un peu rouillées pour leurs premiers pas dans la nouvelle saison.

Football

(afp)