Football

28 avril 2019 17:20; Act: 28.04.2019 19:14 Print

Lille garde le (bon) cap

Les Nordistes ont repris six points d'avance sur Lyon en écrasant Nîmes (5-0), pour continuer de rêver à la Ligue des champions.

storybild

Lille est bien parti pour terminer deuxième du championnat de Ligue 1. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un Lyonnais qui a donné de l'air au Losc, mis sous pression par l'OL vainqueur à Bordeaux vendredi (3-2), à une semaine du choc entre les deux équipes dans le Rhône. L'attaquant Loïc Rémy, un produit de la formation lyonnaise, a brisé le verrou de Nîmes en ouvrant le score (51e) d'une frappe croisée limpide, son 4e but de la saison en L1.

Jonathan Bamba (64e), Zeki Celik (70e), Nicolas Pépé pour son 20e but en L1 (80e) puis Rui Fonte (93e) ont ensuite aggravé la marque.

Les hommes de Christophe Galtier joueront bien une finale pour la Ligue des champions dimanche prochain, mais ce sont leurs adversaires qui auront tout à perdre. Un succès à Lyon, et Lille sera assuré à 99% de côtoyer les étoiles européennes à la rentrée.

Les Verts avancent

Le sacre de Rennes en Coupe de France contre le Paris SG samedi a rebattu les cartes pour la Ligue Europa: puisque les Bretons ont gagné leur place, la 5e place n'est plus qualificative pour la C3.

Qu'importe pour Saint-Etienne, qui continue d'avancer après sa victoire contre Toulouse grâce au doublé express de Robert Beric (2e, 10e). Les Verts confortent leur 4e place (59 pts) devant Marseille (5e, 54 pts) qui n'a pas le droit à l'erreur contre Nantes dans la soirée (21h00).

1-0, c'est le tarif caennais, et Dijon l'a payé cher. Grâce à Fayçal Fajr (67e), les Normands ont gagné sur le plus petit des scores pour la 3e fois en cinq journées, pour reprendre la place de barragiste aux Bourguignons.

Malherbe s'est relancé pour le maintien, mais doit encore confirmer lors d'une nouvelle «finale», samedi prochain à Guingamp, la lanterne rouge. Les Bretons ont coulé à Nice (3-0), touchés trois fois en plein coeur par Youcef Atal (10e, 68e, 73e), auteur de son premier triplé.

Stéphanie Frappart dans l'histoire

Au stade de la Licorne, Stéphanie Frappart est devenue la première femme à arbitre un match de L1, Amiens-Strasbourg (0-0), qui s'est déroulé sans accroc.

La trentenaire (35 ans), la seule femme à occuper ces fonctions dans le foot masculin professionnel en France, officiait depuis 2014 en L2. Sa promotion est entrée dans le cadre de sa «préparation» pour la Coupe du monde féminine dans l'Hexagone qui débutera le 7 juin, où elle sera également au sifflet, a expliqué mercredi la Fédération (FFF).

Football

(nxp/afp)