En Argentine

22 juin 2013 17:23; Act: 22.06.2013 17:26 Print

Lionel Messi est un contribuable modèle

La star du Barça soupçonné de fraude fiscale en Espagne, est à l'origine de nombreux investissements dans sa ville natale de Rosario, où son dossier fiscal est irréprochable.

storybild

La justice espagnole soupçonne Messi d'une possible évasion fiscale portant sur quatre millions d'euros. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il s'agit d'excellentes personnes, très sérieuses pour travailler et qui aident autant qu'ils le peuvent la ville et les enfants», plaide le responsable des sports de Rosario, Rolando Dal Lago, à propos du joueur et de son père, Jorge Messi. Tout deux sont mis en cause pas la justice espagnole, qui les soupçonne d'une possible évasion fiscale portant sur quatre millions d'euros. D'après M. Del Lago, les Messi «n'ont pas eu de problèmes fiscaux» à Rosario, troisième ville du pays avec 1,2 million d'habitants, située à 300 kilomètres au nord de Buenos Aires.

Parallèlement à ses œuvres sociales dans les domaines du sport et de l'enfance, le footballeur a multiplié les investissements dans sa ville natale, où il détient des maisons, un luxueux appartement, un bar et des parts dans un grand projet immobilier en plus de ses participations dans des vignobles et d'une marque de bonbons. Outre sa maison d'enfance, dans un quartier de classe moyenne, la famille Messi a acquis il y a huit ans une résidence disposant d'un parc et d'un terrain de tennis à Arroyo Seco, une petite localité tranquille du sud de l'agglomération.

Héliport, piscine, golf...

Son appartement, situé dans la plus haute tour de la ville, l'Aqualina, est estimé lui à 2000 euros le mètre carré, selon la Chambre immobilière de Rosario. «S'il est difficile de connaître la valeur actuelle de chaque appartement, le prix des unités tourne autour du million de dollars», a assuré une source à la Chambre immobilière. Au rez-de-chaussée de l'Aqualina se trouve le bar VIP, accordé en concession par la municipalité en 2009 à une entreprise dont M. Messi père est actionnaire. La concession coûte 3 000 dollars par mois, selon le gouvernement local et le Tribunal des comptes municipal.

Mais la pépite de la galaxie Messi dans la région est un club de campagne privé haut de gamme appelé Azahares del Parana, constitué de 382 parcelles sur 80 hectares, qui devrait ouvrir ses portes en 2015, après un investissement de 30 millions de dollars, d'après la presse locale. Le projet est situé sur la commune de Fighiera, à 30 kilomètres au sud de Rosario, et comprendra un débarcadère sur le fleuve Parana, un héliport, des piscines, 600 mètres de plage, des salles de massages et des terrains de volley, de golf, de tennis et de football, entre autres installations de luxe, selon le maire Carlos Mariani. Dans cette affaire, le prodige du ballon rond est associé avec un homme politique local, l'ancien vice-gouverneur de la province de Sante Fe, Marcelo Muniagurria.

La famille Messi est également en association avec le producteur de vin Valentin Bianchi, à Mendoza (ouest). Enfin, le quadruple Ballon d'or a lancé il y a trois mois une gamme de confiseries, produites par l'entreprise locale Marengo. Gabriel Rivarossa, gérant de l'entreprise, a expliqué qu'il s'agissait de bonbons «avec un message sociale et solidaire, en accord avec l'image de Messi partout dans le monde», car une partie des bénéfices finance des actions de sa fondation. Début 2013, celle-ci a versé 770 000 dollars (586 798 euros) pour rénover une salle de l'hôpital pour enfants de Rosario et 190 000 pour un centre sportif situé dans un quartier pauvre de la ville, selon Rolando Dal Lago.

(afp)