Football - Bundesliga

14 février 2011 10:30; Act: 14.02.2011 20:00 Print

Lucien Favre à bout touchant avec Gladbach

Lucien Favre est le nouvel entraîneur du Borussia Mönchengladbach, «lanterne rouge» de la Bundesliga. Le Vaudois succède à Michael Frontzeck, limogé dimanche.

Voir le diaporama en grand »
À la suite du départ de Claude Puel, Lucien Favre est désigné entraîneur de l'OGC Nice, le 24 mai 2016, pour une durée de 3 ans. Le Vaudois de 59 ans (il les fête le 2 novembre), caracole actuellement en tête de Ligue 1 après 11 journées: Nice possède 6 longueurs d'avance sur Monaco et le PSG, rien que ça! Mais faisons un petit retour sur la carrière d'entraîneur de Lulu... En l'an 2000, après quatre saisons passées à Yverdon, Lucien Favre rejoint Servette. C'est Philippe Perret (à g.) qui lui succède à la tête du club nord-vaudois. Avec le Servette FC, Lucien Favre remporte la finale de la Coupe de Suisse en 2001, contre son ancienne équipe d'Yverdon. La joie de "Lulu", avec, à ses côtés, Oscar Londono. L'entraîneur grenat en pleine discussion avec Christian Hervé, alors président de Servette, en juillet 2001. Lucien Favre et l'entraîneur du Slavia Prague, Josef Pesice, lorsque les deux clubs se sont affrontés en Coupe de l'UEFA, en septembre 2001. Le 1er avril 2002, avec Sébastien Fournier. Ce dernier vient de recevoir un carton rouge contre le FC Bâle. Entre 2003 et 2007, Lucien Favre a entraîné le FC Zurich. En 2005, il remporte la Coupe de Suisse. Le 25 juillet 2006, Lucien Favre assiste à un entraînement de Salzbourg, avant un match de qualification pour la Ligue des champions. Beaucoup de tension lors du match contre YB, le 5 août 2006. En mai 2007, les Zurichois triomphent après leur victoire lors du derby contre GC. Le 1er juin 2007, Lucien Favre annoncait qu'il quittait Zurich pour rejoindre le Hertha Berlin en Bundesliga. Le lendemain de l'annonce, il est officiellement présenté à Berlin. Lors du 1er entraînement donné par Lucien Favre, l'ambiance est plutôt détendue. "Photo de famille", avec la mascotte du Hertha Berlin... ..et celle de l'Eintracht Frankfurt. En septembre 2007, il jubile lorsque Berlin gagne contre le Borussia Dortmund. Avec son ancien buteur Marko Pantelic, en février 2008. En août 2008, avec son capitaine Arne Friedrich, lors d'un match qualificatif pour la Coupe de l'UEFA contre Ljubjana. Lucien Favre en pleine discussion avec l'entraîneur de Bochum, Marcel Koller, en novembre 2008. Lucien Favre, un entraîneur passionné aux abords des terrains. Le foot, il le vit à 100%. La défaite en Coupe d'Allemagne, le 23 septembre 2009 contre Berlin 1860, était la défaite de trop. Lucien Favre a été limogé le 28 septembre 2009 par les dirigeants du Hertha Berlin, au lendemain de la lourde défaite à Hoffenheim (5-1). Le 14 février 2011, en remplacement de Michael Frontzeck, Lucien Favre signe au Borussia Mönchengladbach, alors en position extrêmement difficile en Bundesliga. Son objectif? Sauver la place de ce club dans l'élite. Son aventure à la tête du Borrusia Moenchengladbach se termine en septembre 2015, après un début de saison catastrophique...

Une faute?

La mission première de Lucien Favre sera d'éviter une troisième relégation pour le Borussia Mönchengladbach. Une tâche qui s'annonce très ardue puisque le club accuse sept points de retard sur le premier non-relégable.

L'entraîneur vaudois tente une deuxième aventure en Bundesliga après son expérience au Hertha Berlin entre 2007 et 2009. Il dirigera son premier match avec le Borussia ce dimanche à l'occasion de la venue de Schalke 04.

«Un rêve qui se réalise»

Âgé de 53 ans, le technicien de St-Barthélémy retrouve donc un emploi un an et demi après avoir dû quitter la capitale. Il a visiblement attendu que la bonne offre se présente. Ce qui à première vue s'annonce comme une tâche ardue peut être considéré comme une belle opportunité.

Mönchengladbach, club au nom prestigieux mais redevenu modeste par la force des choses, n'attend pas de miracles de Lucien Favre. «On sait que c'est un entraîneur qui travaille sur la durée. Ce n'est pas le pompier de service», a déclaré un observateur du club.

Favre se voit proposer un contrat jusqu'en 2013, valable également pour la 2e Bundesliga. «C'était notre premier et seul candidat», a souligné devant la presse le directeur sportif Max Eberl.

«Quand on a la possibilité de pouvoir travailler à Gladbach, on n'a pas le droit d'hésiter. C'est fantastique. C'est un rêve qui se réalise pour moi que de pouvoir à nouveau oeuvrer en Bundesliga», a déclaré le technicien vaudois.

Borussia Mönchengladbach est conscient que son nouveau coach connaît d'habitude le succès au plus tôt la deuxième année après ses entrées en fonction. A Berlin, quand il a repris le club en 2007, le Hertha était au fond du trou. La saison plus tard, il jouait le titre. A Zurich, Favre est arrivé aux commandes du FCZ en 2003, avant de gagner la Coupe en 2005 et le Championnat en 2006 et 2007.

Marge de manoeuvre

A Borussia, le Vaudois devrait en principe pouvoir travailler sereinement. Le directeur sportif Max Eberl sait en général se montrer discret, contrairement par exemple à son alter ego du Hertha Dieter Hoeness, une forte personnalité avec laquelle Favre a connu quelques frottements. L'entourage du club part de l'idée que le Vaudois disposera d'une très grande marge de manoeuvre dans son nouveau club, y compris en matière de transferts.

Cinq fois champion d'Allemagne, Borussia est un club de tradition qui n'a pas pour habitude de s'affoler aux moindres soubresauts. Ainsi en 2007, l'entraîneur Jos Luhukay a-t-il conservé son poste malgré la relégation... ce qui lui a permis de fêter la promotion douze mois plus tard. Et cette saison, le club a maintenu Frontzeck le plus longtemps possible malgré les mauvais résultats.

La tâche de Favre s'annonce d'autant plus corsée que l'équipe manque de leaders, pour ne pas dire de joueurs de qualité. Les piliers ont pour noms Dante, Havard, Nordtveit, Mahamadou Idrissou ou Mike Hanke, des joueurs qui ne déchaînent pas les passions. Le club a pris la mauvaise habitude d'enregistrer de mauvais résultats dans son nouvel écrin du Borussia-Park, inauguré en 2004, où il ne s'est pas encore imposé cette saison (trois nuls)!

«Nous devrons travailler avec précision et exactitude et corriger immédiatement nos erreurs. Nous n'avons pas beaucoup de temps devant nous, mais je suis convaincu que nous réussirons», a assuré «Lulu».

(ats)