Football

23 février 2020 17:32; Act: 23.02.2020 20:50 Print

Les Red Devils et les Wolves se replacent

Manchester United et Wolverhampton se sont imposés 3-0 face à Watford et Norwich. Ils se mêlent ainsi à la course à la Ligue des Champions.

storybild

Antoni Martial auteur du 2-0 pour Manchester United face à Watford. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Manchester United (3-0) et Wolverhampton (3-0) se sont imposés contre les deux derniers, Watford et Norwich, dimanche, lors de la 27e journée de Premier League. Ils peuvent encore revandiquer la quatrième place de Premier league qualficative pour la Ligue des Champions.

De Chelsea (4e) aux Wolves (8e), il n'y a que 5 points d'écart. Arsenal vainqueur d'Everton 3-2 continue également à espérer sept longueurs sur les Blues.

Même en écartant l'incertitude sur la 5e place, qui ne qualifiera pour la C1 qui si l'appel de Manchester City contre son exclusion pour deux ans des compétitions européennes pour violation des règles du Fair-Play financier est rejeté, la fin de saison promet d'être passionnante.

Arsenal ne lâche rien

Deux points derrière le club du centre de l'Angleterre, Arsenal a remporté un match à rebondissements contre Everton (3-2). Le Gunners ne contrôlent toujours pas grand chose dans leurs matches, mais ils se battent et avec Pierre-Emerick Aubameyang, encore auteur d'un doublé et qui a rejoint Jamie Vardy en tête du classement avec 17 réalisations, ils ont un argument de poids devant.

Contre l'autre club de Liverpool, ils ont réussi à se remettre d'une ouverture du score dès la première minute par Dominic Calvert-Lewin et d'une égalisation juste avant la pause par le Brésilien Richarlison, pour s'imposer. Eddie Nketiah, préféré encore à Alexandre Lacazette en pointe, avait égalisé sur un service parfait de Bukayo Saka (1-1, 27e), qui, à 19 ans, affiche 12 buts ou passes décisives en 18 titularisations, dont la moitié comme arrière gauche.

Et Auybameyang, avec deux réalisations de vrai buteur, a fini le travail (33e, 46e). Le match a aussi été marqué par le retour à la compétition, à l'heure de jeu, du milieu de terrain portugais Andre Gomes, dont les images de la blessure début novembre - une fracture avec luxation de la cheville droite - contre Tottenham avait effrayé l'Angleterre et au-delà.

Une victoire de Manchester United sans génie

Il y aurait d'ailleurs une certaine ironie à ce que les aléas juridiques des Citizens profitent aux Red Devils qui se sont emparés du 5e rang avec cette victoire sans génie mais sérieuse. Pour prendre le meilleur sur le club de la banlieue londonienne, ils ont pu compter sur un pénalty de Bruno Fernandes qui s'est fait justice après une faute du gardien Ben Foster peu avant la mi-temps (1-0, 42e). Il s'agissait du 13e pénalty réussi de suite par Fernandes et son premier but sous ses nouvelles couleurs, depuis son arrivée cet hiver du Sporting Portugal.

L'attaquant français Anthony Martial a ensuite confirmé sa bonne forme du moment en inscrivant en deux temps un fort joli but à l'heure de jeu (2-0, 60e). Après ses réalisations importantes contre Chelsea lundi (2-0) et jeudi à Bruges (1-1) en Europa League, c'est le troisième match de suite qu'il marque, toutes compétitions confondues, ce qui ne lui était plus arrivé depuis septembre 2017.

Alors qu'une des choses qui ont plombé les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer cette saison a été de laisser filer beaucoup de points contre des équipes moyennes, ils ont cette fois-ci enfoncé le clou par le prometteur Mason Greenwood, à la conclusion d'un contre parfait (3-0, 76e), pour s'assurer une fin de match des plus tranquilles. Mais avec des matches à venir contre Everton et surtout Manchester City, puis Tottenham (6e à un point), qu'ils viennent de doubler, et Sheffield United (7e, également à un point), sans oublier le retour contre Bruges en C3, United est vraiment à un carrefour important de sa saison.

Les Wolves à l'affût

Dans l'autre match du début d'après-midi, Wolverhampton a donné la leçon à Norwich dont les chances de maintien ne semblent plus tenir qu'à un fil. Les Canaris ont sept points de retard sur le premier club hors de la zone rouge, Aston Villa, et affrontent Leicester (2e), Tottenham (6e) et Sheffield United (7e) lors des trois prochaines journées.

Déjà impressionnants jeudi en Europa League contre l'Espanyol, qui a sombré (4-0) à Molineux, avec un triplé de Diogo Jota, les Wolves se sont appuyés sur un doublé de leur attaquant portugais en première période (19e et 30e) et un troisième but de Ruben Neves (50e).

Si ce n'est pas l'équipe la plus observée en Premier League, Wolverhampton a pourtant beaucoup de qualités qui peuvent faire de lui un prétendant à une place en Ligue des Champions et à une épopée européenne.

AFP

Football

(Sport-Center)