Football

14 septembre 2019 15:41; Act: 14.09.2019 21:07 Print

City battu à Norwich, Liverpool s'échappe

Manchester City a «offert» la victoire au néo promu. Pour le bonheur des «Reds» qui filent au classement.

storybild

Teemu Pukki a marqué le troisième but de Norwich. (Photo: Keystone)

Une faute?

Liverpool a creusé l'écart en tête de la Premier League avec sa 5e victoire en 5 journées contre Newcastle (3-1), samedi, Manchester City ayant littéralement offert la victoire au promu Norwich (3-2) avec ses largesses défensives.

Derrière ce duo, Manchester United, Tottenham et Chelsea ont tous gagné, en attendant le match d'Arsenal à Watford dimanche.

Avec Shaqiri

À quelques jours de son entrée en lice en Ligue des champions, mardi à Naples, Liverpool, qui ouvrait le bal, s'est mis à l'abri grâce au duo Sadio Mané/Roberto Firmino.

Malgré un début de match mollasson, avec une défense aux abonnés absents dont Newcastle a profité pour ouvrir le score d'une frappe puissante de Jetro Willems (0-1, 7e), les hommes de Jürgen Klopp, avec Shaqiri durant 10 minutes, ont enchaîné un 14e succès consécutif en championnat.

«Nous n'avons pas démarré le match comme on l'espérait», a admis le défenseur Andy Robertson, mais le but des Magpies «nous a réveillés et après je pense que nous avons accéléré et nous étions trop bons pour eux».

Laissé au repos, tout comme Mohamed Salah, pendant la trêve internationale, Mané a égalisé d'une jolie frappe enroulée (1-1, 28e) mais c'est surtout l'entrée de Roberto Firmino, ménagé au coup d'envoi qui a fait basculer le match, puisqu'il a délivré deux passes décisives à Mané (2-1, 40e) et Salah (3-1, 72e).

City se saborde

Pep Guardiola n'a pas de cheveux à arracher sur son crâne rasé. Pourtant il aurait de quoi en voyant sa défense samedi soir.

Une passivité coupable sur un corner (1-0, 19e), une charnière qui joue très mal le hors-jeu (2-0, 29e) et un ballon perdu dans sa surface sur un pressing adverse (3-1, 50e), c'était beaucoup trop pour espérer ramener quelque chose de Norwich.

Portés par leur diabolique lutin de l'attaque, Teemu Pukki qui a signé sa deuxième passe décisive et surtout son sixième but depuis le début de la saison, les Canaris n'en demandaient pas tant...

Et comme rien n'allait en attaque, malgré le 7e but de Sergio Agüero et autre, tardif, de Rori, le double champion en titre voit la meute se rapprocher derrière.

Le réveil de Tottenham

À la peine en ce début de saison, les Spurs ont redressé la tête en étrillant Crystal Palace (4-0), 4e surprise avant cette journée.

Mamadou Sakho et ses coéquipiers n'ont pas pesé lourd, Tottenham inscrivant 4 buts, dont deux par Son Heung-min, lors d'un premier acte dominé de la tête et des épaules.

Leur stratégie défensive de bloc bas et de densification de l'axe a même été presque suicidaire tant Serge Aurier à droite et Danny Rose à gauche se sont régalés, les centres de l'ancien parisien amenant deux buts.

Provisoirement 3e, Mauricio Pochettino et ses hommes partiront en Grèce l'esprit un peu plus tranquille pour affronter l'Olympiakos mercredi en C1 et avec un Tanguy Ndombele qui a repris la compétition en entrant à la 67e minute de jeu.

ManU, vite fait, bien fait

Il aura suffi d'un but - un penalty provoqué et transformé par Marcus Rashford dès la 9e minute - pour voir les Red Devils repointer le bout de leur nez dans le haut du classement, avec une 4e place provisoire.

Un succès (1-0), au terme d'un match assez équilibré face à Leicester, particulièrement précieux, compte tenu des absences nombreuses sur blessures, parmi lesquelles celle de Paul Pogba.

Un soulagement aussi pour des Mancuniens qui avaient raté leurs 3 premiers penalties cette saison.

Chelsea avec les jeunes

Vainqueur 5-2 chez le mal classé Wolverhampton, Chelsea a peut-être enfin lancé sa saison.

Les Blues peuvent remercier leur classe biberon élevée localement: leurs 11 buts dans cet exercice ont été inscrits par des joueurs anglais de 21 ans ou moins.

Interdit de recrutement par la FIFA cet été, Frank Lampard a fait confiance à Tammy Abraham auteur d'un triplé et meilleur buteur de Premier League actuellement, plutôt qu'Olivier Giroud, ainsi qu'à Fikayo Tomori et Mason Mount, eux aussi buteurs.

«Si on veut faire quelque chose cette saison, on ne pourra pas se reposer entièrement sur eux, mais pour l'heure ils font du bon boulot en prenant les rênes», a jugé Lampard.

Le point noir: ces 2 buts encaissés qui portent à 11 en 5 matches le passif de la défense londonienne.

Football

(Sport-Center)