Football

08 janvier 2016 11:27; Act: 08.01.2016 11:37 Print

Marco Simone, la grande classe

L'ancien entraîneur du Lausanne-Sport s'était emporté à chaud contre l'arbitre d'un match de Coupe de France, le 3 janvier. Après avoir revu les images, il s'est excusé.

storybild

L'entraîneur du Tours FC a tenu à s'excuser publiquement. (Photo: Keystone/Anthony Anex)

Une faute?

«Pour moi, il y a deux situations où, si l’on est une équipe de L1, l’arbitre siffle un des deux penalties, donc je dois regretter quoi? Je suis fâché, j’ai les boules. Vous ne pouvez pas imaginer comment… Ça me gonfle. On méritait de se qualifier. Il faut digérer.» Ainsi s'est exprimé Marco Simone, quelques minutes après l'élimination de son équipe, le Tours FC (Ligue 2) sur le terrain de Lorient (Ligue 1) en Coupe de France. C'était il y a quelques jours et l'entraîneur italien était très remonté contre l'arbitrage, c'est le moins que l'on puisse dire. Selon lui, son équipe aurait du bénéficier de deux penalties, l'un à 2-2 et l'autre à 3-2 pour Lorient. Deux penalties qui auraient évidemment tout changé.

Mais Marco Simone a revu les images, depuis. Et il a tenu à s'excuser en conférence de presse. «A chaud, j'ai réagi de façon instinctive par rapport à ce que j'avais vu sur le terrain. Mais, après avoir étudié la vidéo, j'ai vu qu'il n'y avait ni penalty sur Tandia, ni sur Bergougnoux. J'avais dit à l'arbitre que s'il y avait une erreur de ma part, je présenterais des excuses publiques. Je tiens à le faire car ce serait injuste pour les arbitres qu'on reste sur mon coup de colère, qui n'est pas mon habitude. J'espère que les arbitres du match vont les accepter, surtout que M. Buquet est l'un des meilleurs arbitres français actuellement.»

Cela s'appelle avoir la classe, tout simplement.

(20 minutes)