Football - Ligue des Champions

10 mars 2011 18:54; Act: 10.03.2011 19:08 Print

Mario Gavranovic s’est révélé à l’Europe entière

par Marc Fragnière - Le Luganais a frappé les esprits, mercredi, lors de Schalke - Valence (3-1). Après une bonne nuit de sommeil, l’international suisse M21 s’est confié à «20 minutes».

Le but de Gavranovic contre Valence.
Sur ce sujet
Une faute?

Mario, vos premiers pas en Champions League ont pour le moins été remarqués.
Effectivement, j’avais hâte de démontrer que je suis capable d’aider mon équipe, même à ce niveau de compétition. Je pense que j’aurais dû avoir ma chance plus tôt. Mais j’ai patienté et j’ai toujours adopté une attitude professionnelle. J’étais prêt à saisir ma chance dès qu’on allait me la donner. Je savais aussi que c’était Felix Magath qui avait voulu que je vienne à Schalke et que donc, un jour ou l’autre, mon travail finirait par payer.


Votre première titularisation en Coupe d’Allemagne s’est soldée par un but. Rebelote mercredi pour vos débuts en Champions League, vous ne nourrissez aucun complexe....

Encore une fois, je m’entraîne pour être prêt. J’adore le foot et je suis un grand compétiteur. Je déteste perdre. Même à l’entraînement, je me donne à 100%. Je veux toujours gagner et marquer! Je suis un renard des surfaces. Dès qu’un ballon traîne dans les 16 m, je n’ai qu’une envie, le loger au fond des filets. Schalke est une équipe portée vers l’offensive. Cela sied parfaitement à mes qualités.

Vous étonnez aussi par votre culot. Vous avez tenté et presque réussi un incroyable lob des 40 m en fin de rencontre...
Je n’ai pas réfléchi. J’ai vu le gardien avancer et j’ai tenté de le lober. Je suis comme ça, j’aime le jeu et tenter des trucs. J’aurais pu et sans doute dû passer à Farfan pour temporiser. Mais si le ballon avait passé sous la transversale à la place de s’écraser dessus, ça aurait été génial.

Mercredi, l’Europe et peut-être le monde vous ont découvert. Les médias internationaux parlent de vous et plusieurs journaux spécialisés, comme la «Gazzetta Dello Sport» ou «L’Equipe», vous ont très bien noté. Cela pourrait ouvrir encore votre horizon. De quelle destination rêvez-vous?
Pour l’instant Schalke correspond à mes besoins. Je resterais volontiers encore un moment ici. Dans un avenir plus lointain, je rêve d’évoluer en Serie A italienne. Mais je peux aussi très bien m’imaginer rester en Bundesliga.

Actuellement blessé, Klaas-Jan Huntelaar va effectuer son retour dans le groupe. Cela signifie que vous serez de nouveau en concurrence avec lui pour une place de titulaire...
Oui, et nous avons besoin de lui! Personnellement, je continuerai de prouver à l’entraînement et en match que je mérite ma place dans le onze de départ.

Felix Magath, votre coach, est actuellement contesté à Schalke. Cette affaire fait les choux gras de la presse allemande, et le public de Gelsenkirchen a vivement réagi. Comment vivez-vous cette situation à l’interne?
Nous sommes des joueurs professionnels. On ne s’occupe pas de ces choses. On fait notre travail sans sourciller. On laisse le club et le coach régler cette affaire. Cela nous laisse de marbre.

Votre travail et votre talent commencent à être reconnus dans la Ruhr. Qu’en est-il du côté de l’équipe nationale et d’Ottmar Hitzfeld?
J’ai reçu un SMS de félicitations de sa part et un autre de Pierluigi Tami, le sélectionneur des M21.

Hitzfeld ne vous a donc pas encore formellement convoqué pour le déplacement en Bulgarie, à la fin du mois?
Non, et je ne m’attends pas à ce que ce soit le cas. Il avait prévenu qu’il compterait sur les joueurs convoqués à Malte pour la Bulgarie. Cette rencontre (n.d.l.r: de qualification pour l’Euro 2012 en Pologne et Ukraine) est importantissime pour la Suisse. Je ne pense pas qu’il serait bien vu de vouloir intégrer de nouveaux éléments dans le groupe à cette occasion. Ma présence avec les M21 fait plus de sens. Avec la proximité de l’Euro (n.d.l.r: du 11 au 25 juin prochain), il est important que nous formions une équipe. D’autant plus que notre effectif a belle allure et peut se montrer ambitieux.