Ligue 1

20 mai 2012 23:29; Act: 20.05.2012 23:33 Print

Montpellier au bout du rêve

Dans la douleur, Montpellier a cueilli les points du bonheur à Auxerre. En s'imposant 2-1 en Bourgogne, le club de l'Hérault a remporté le premier titre de son histoire.

Sur ce sujet
Une faute?

La formation de René Girard devance de trois longueurs le Paris St. Germain qui s'est imposé 2-1 à Lorient sur des réussites de Pastore et Thiago Motta. A Auxerre, le leader a concédé l'ouverture du score à la 20e sur une tête de Kapo. Le Nigérian Utaka pouvait toutefois retourner la situation en signant un doublé (32e et 76e). En seconde période, le match a été arrêté à deux reprises en raison des débordements des supporters auxerrois qui ont notamment jeté des balles de tennis et des tomates sur la pelouse. Dans ce contexte particulier, Montpellier a peiné avant d'asseoir son succès avec le 2-1 d'Utaka qui jouait de Stéphane Grichting, lequel disputait son dernier match sous les couleurs auxerroises. Le Valaisan a eu droit à une «standing ovation» lors de son remplacement à la 84e.

Champion de France avec le treizième budget de la L1, Montpellier mérite ce sacre. L'équipe a pratiqué tout au long de la saison un football attractif dans le championnat le plus défensif d'Europe. Ce titre récompense par ailleurs l'investissement du président Louis Nicollin, à la tête du club depuis trente-huit ans. Personnage truculent, Louis Nicollin a eu l'immense mérite de privilégier la formation pour faire de son équipe le champion le plus improbable de ces dernières années.

Cet ultime journée a levé les deux autres incertitudes: Bordeaux est qualifié pour l'Europa League à la faveur de son succès 3-2 à St-Etienne. Enfin, Dijon et Caen accompagnent Auxerre en L2.

(ats)