Football – Espagne

05 janvier 2016 08:43; Act: 05.01.2016 08:49 Print

N’écrivez pas qu’il y a plus cher que Ronaldo

Un journaliste a révélé que lors d’une interview avec Gareth Bale, au Real Madrid, on l’avait prié de ne pas évoquer le montant du transfert de l’attaquant gallois.

storybild

En 2009, le Portugais était le joueur le plus cher de tous les temps. Plus maintenant. (Photo: Keystone/Fernando Alvarado)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un secret de polichinelle. A la fin de l’été 2013, lorsque le Real Madrid s’était offert pour 6 ans l’ailier Gareth Bale, qui faisait les beaux jours de Tottenham Hotspur en Premier League anglaise, il avait dilapidé une part colossale de son immense fortune pour s’assurer qu’il ne manquerait pas sa cible. Les dirigeants de la «Maison Blanche» avaient donc battu le record mondial de somme de transfert versée pour embaucher un joueur. Environ 85 millions de livres (125 millions de francs), selon certaines sources.

Mais surtout, évitez de le répéter. Que ça reste entre nous, d’accord? Sinon vous risqueriez de blesser un (très gros) égo. C’est en tout cas ce qu’a révélé le journaliste du «Sunday Times» Jonathan Northcroft, lors d’un récent passage sur la chaîne de radio britannique BBC5. L’homme a déclaré que, lors d’une interview du Gallois à Madrid, on lui avait prié de garder le silence à propos de son coût mirobolant. «Le Real Madrid est un club si soucieux de son image que lorsque j’ai interviewé Bale, on m’a demandé: ‘n’indiquez pas dans l’article combien Gareth Bale a coûté’, a expliqué Northcroft. La raison est que c’était un montant de transfert record, mais Cristiano Ronaldo n’aime pas voir que quelqu’un a coûté plus cher que lui.»

La superstar portugaise, coéquipier de Bale chez les «Galactiques», était arrivée en provenance de Manchester United en 2009, pour ce qui était alors le transfert le plus cher de l'Histoire. «CR7» aurait alors coûté «seulement» 80 millions de livres (118 millions). Jonathan Northcroft a déclaré avoir joué le jeu en passant sous silence dans son article le prix de Bale.

(duf)