Football - Super League

22 avril 2019 15:16; Act: 22.04.2019 18:55 Print

Xamax réussit l’impensable exploit face à YB

Le club neuchâtelois a infligé au champion de Suisse sa deuxième défaite de l’exercice. Une victoire qui permet aux protégés de Henchoz de se rapprocher du 8e rang.

storybild

(Photo: Keystone/Laurent Gillieron)

Sur ce sujet
Une faute?

NE Xamax a eu raison de croire au miracle de Pâques. En réussissant à dominer Young Boys (ce que seul le FC Lucerne avait réalisé jusqu’à présent), les Neuchâtelois ont non seulement confirmé leur excellente passe actuelle; mais ils ont aussi réussi à (re)prendre leurs distances avec Grasshopper pour se rapprocher du FC Zurich, désormais dans le viseur du club de la Maladière. Pour l’actuel barragiste, le match de tous les dangers, celui à ne perdre sous aucun prétexte, et même à remporter, aura pour décor cette même Maladière, avec la réception samedi de GC. Mais au vu de l’état d’esprit affiché par ses joueurs, l’opération maintien est plutôt bien emmanchée, tant on voit mal comment la lanterne rouge zurichoise pourrait résister à la furia “rouge et noir”.

A leur entrée sur la pelouse, les Neuchâtelois ont sans doute cependant eu quelques difficultés à reconnaître leur Maladière, annexée par les supporters bernois venus en masse et condamnant Xamax, du même coup, à évoluer à l’extérieur, hormis en ce qui concerne les encouragements répétés de son bloc d’ultras, également bien représentés. Effectuée par le président Binggeli lui-même, la remise de cadeaux aux visiteurs pour leur nouveau titre de champion allait finir de donner au rendez-vous un joyeux air de kermesse. Capitaine - neuchâtelois - d’YB, Steve Von Bergen a lui aussi été fêté comme il se doit à l’occasion de son dernier match à Neuchâtel, là même où tout avait commencé bien des années plus tôt alors qu’il portait encore la tunique rouge et noir.

Alors que Seoane avait pourtant choisi d’aligner toute son armada offensive au coup d’envoi, Xamax a livré une première période remarquable, réussissant à contenir sans jamais s’affoler des assauts bernois il est vrai assez inoffensifs (aucune frappe cadrée!). YB a certes dominé, parfois même très généreusement, mais sans pour autant parvenir à mettre hors de position une arrière garde neuchâteloise à son affaire. C’est même Xamax qui allait se créer l’occasion la plus nette des 45 minutes initiales: sur un contre initié par Pululu depuis ses seize mètres, Nuzzolo pouvait échapper à Von Bergen avant de décaler Pickel qui, au lieu de frapper instantanément en première intention devait tergiverser suffisamment pour permettre le retour salvateur du capitaine (17e). En tenant le choc à la pause face un champion en mode gestion, Xamax respectait malgré tout parfaitement sa feuille de route.

Dès la reprise, YB revenait avec des intentions moins pacifiques. Il fallait d’abord un sauvetage de Walthert devant Assalé (46e) puis un pied neuchâtelois pour empêcher Hoarau de toucher au but (49e) au terme d’une action d’école. Trois minutes plus tard, Nuzzolo, magnifiquement décalé par Pululu, galvaudait un ballon de 1-0 en prenant l’option de frapper en force au-dessus plutôt que d’assurer son essai.

Chaque équipe cherchant le ko, la partie devait gagner en intensité dramatique, le ballon naviguant d’un camp à l’autre, avec une ribambelle de chances de but à la clé, Xamax se hissant au niveau de YB. Les protégés de Henchoz allaient même prendre l’avantage et entrevoir la sensation à la suite d’un changement gagnant de leur entraîneur. Moins de 300 secondes après son entrée en jeu, le géant Ademi, lancé par Nuzzolo, profitait de la passivité de Camara pour s’en aller seul affronter et tromper Von Ballmoos. Délire dans le camp neuchâtelois. Restait toutefois près de 20 minutes à tenir, ce que Xamax a fait en subissant un véritable siège sans craquer. Alors qu’YB avait toujours marqué au moins un but lors des 60 derniers matches de championnat, ses attaquants sont cette fois demeurés muets. Un chiffre qui souligne le formidable match défensif réussi par les Neuchâtelois, lesquels n’ont strictement rien volé, ce qui en dit long sur leur performance.

NE Xamax - Young Boys 1-0 (0-0)
Stade de la Maladière, 12000 spectateurs (guichets fermés).

Arbitre: M. Hänni.
But: 73e Ademi 1-0.

NE Xamax: Walthert; Sejmenovic, Oss, Djuric; Gomes, Di Nardo (70e Corbaz), Pickel (81e Veloso), Kamber; Doudin; Pululu (70e Ademi), Nuzzolo. Entraîneur: S. Henchoz.

Young Boys: Von Ballmoos; Camara, Von Bergen, Benito; Schick, Aebischer (78e Gaudino), Lauper (67e Sow), Garcia (64e Fassnacht); Assalé, Hoarau, Nsame. Entraîneur: G. Seoane.

Notes: Xamax sans Serey Die (suspendu), Fejzulahi, Huyghebaert, Le Pogam, Karlen, Nimani, Santana (pas convoqués). YB sans Sulejmani (blessé), Mbabu (pas convoqué), ni Ngamaleu (suspendu).

Avertissements: Djuric et Nsame (38e). Ademi (73e).


Football

(NJR)