Football

18 novembre 2019 23:17; Act: 19.11.2019 07:35 Print

Neuf buts et un 10 sur 10 pour l'Italie

Les Italiens ont écrasé l'Arménie 9-1 dans leur dernier match qualificatif pour l'Euro 2020. Ils ont tout gagné durant ces éliminatoires.

storybild

Zaniolo a inscrit ses deux premiers buts avec l'Italie. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Carton plein pour l'Italie: déjà qualifiée depuis le mois d'octobre pour l'Euro 2020, «la Nazionale» a conclu son parcours en éliminatoire en écrasant l'Arménie 9-1 lundi à Palerme pour sa 10e victoire en 10 matches.

Même si il a été obtenu face à un très faible adversaire, ce nouveau succès, le 11e consécutif pour les hommes de Roberto Mancini, confirme le retour au premier plan de l'Italie, deux ans après avoir touché le fond lors de son élimination en barrages d'accession au Mondial 2018 face à la Suède.

La «Squadra Azzura» a survolé les débats dans le groupe J des éliminatoires et son impeccable bilan de 10 matches gagnés lui assure une place de tête de série lors du tirage au sort de l'Euro le 30 novembre.

Lundi à Palerme, le festival de buts a notamment été animé par Immobile, auteur d'un doublé (8e et 33e) et Zaniolo, qui a inscrit ses deux premiers buts en sélection (9e et 64e).

Les autres buts ont été marqués par Barella (29e), Romagnoli (72e), Jorginho (75e s.p.), Orsolini (78e) et Chiesa (82e).

Babayan a sauvé l'honneur pour l'Arménie (81e), qui aurait pu s'incliner plus lourdement encore, l'Italie ayant frappé les poteaux à trois reprises.

Dans les autres rencontres du groupe J, la Finlande, déjà qualifiée avec l'Italie, a perdu en Grèce 1-2, et le Liechtenstein s'est incliné à domicile contre la Bosnie-Herzégovine 0-3.

L'Espagne cartonne

Dans le groupe F, L'Espagne, déjà qualifiée, n'a fait qu'une bouchée de la Roumanie lundi soir à Madrid en s'imposant 5-0 grâce notamment à un doublé de Gerard Moreno.

Les hommes du sélectionneur Robert Moreno, sur la sellette juste avant le coup d'envoi, ont plié ce dernier match des qualifications en première période, en inscrivant 4 buts avant la pause.

Et Gerard Moreno a encore frappé: auteur d'un doublé, il s'est illustré avec une superbe tête décroisée (32e), avant d'ajuster sa frappe dans des buts presque vides dix minutes plus tard (42e).

Le jeune Fabian Ruiz, pour son premier but avec la Roja, avait auparavant ouvert le score (9e) en reprenant un ballon repoussé par le gardien lyonnais Ciprian Tatarusanu.

Le défenseur roumain Adrian Rus a ensuite offert trois buts d'avance à l'Espagne, en trompant le portier et capitaine roumain et en marquant contre son camp (44e).

En toute fin de match, le jeune Mikel Oyarzabal (22 ans) a salé l'addition pour la Roja (5-0, 90e).

Ce résultat ne change rien au classement de l'Espagne, déjà qualifiée et assurée de la première place du groupe F devant la Suède, déjà qualifiée elle-aussi, qui s'est imposée 3-0 lundi contre les Îles Féroé. La Norvège, elle, est allée gagner à Malte 2-1.

Football

(afp)