Football

21 août 2019 18:39; Act: 21.08.2019 18:39 Print

Nouvelles équipes et propriétaires au féminin

par Robin Carrel - Le soccer est en ébullition en Amérique du Nord et la Major League Soccer n'en finit plus de grandir. Mardi, c'est St-Louis, franchise lancée majoritairement par des femmes, qui a obtenu une équipe à l'horizon 2022.

storybild

Les investisseuses américaines. (Photo: DR)

Une faute?

Il y a eu d'abord la North American Soccer League, entre 1968 et 1984. Mais malgré Pelé, Franz Beckenbauer, Johan Neeskens et même George Best, elle finit par faire long feu et faillite. Après la Coupe du monde de 1994, on s'était dit que ça y était, le football allait faire son nid aux Etats-Unis. Il faudra toutefois attendre 1996, pour que la MLS soit créée.

Elle mettra du temps à s'imposer dans le paysage multiculturel nord-américain. Il n'y avait que dix équipes sur la ligne de départ, il y en a eu deux de plus en 1998, mais la Ligue est retombée à dix après les faillites successives du Fusion de Miami et du Mutiny de Tampa Bay. Le vrai envol date de 2005 et, depuis, la montée en puissance est impressionnante.

Le Club Deportivo Chivas USA et le Real Salt Lake en 2005, le Toronto FC en 2007, les Earthquakes de San José de retour en 2008, les Sounders de Seattle en 2009, l'Union de Philadelphie en 2010, les Whitecaps de Vancouver et les Timbers de Portland en 2011, puis l'Impact de Montréal en 2012 arrivent dans le championnat. Ensuite, en y ajoutant les intégrations du New York City FC et d'Orlando City, ainsi que la disparition du Chivas, la MLS semble devoir se stabiliser à vingt formations.

C'était compter sans l'appétit d'autres villes de sport, qui ont bien compris que l'hameçon avait pris, dans une contrée où c'est plutôt le football féminin qui avait la part belle jusqu'ici. Le tout malgré le prix du ticket d'entrée, qui se monte à quelque 120 millions de dollars aujourd'hui. Depuis, Atlanta United (titré dès sa deuxième saison!) est apparu il y a deux ans, tout comme le Minnesota United. Ont suivi le Los Angeles FC la saison dernière et le FC Cincinnati cette saison.

Une expansion presque exponentielle qui pourrait faire peur, si les nouveaux propriétaires n'avaient pas tous les reins extrêmement solides. «Pire», de 24 formations aujourd'hui, la Major League Soccer va même passer à 28 équipes d'ici à 2022. Car mardi, c'est la ville de St-Louis qui a officiellement obtenu une franchise à cet horizon, alors que Nashville et Miami effectueront leurs débuts l'an prochain et Austin l'année d'après.

La ville du Missouri sera l'occasion d'une grande première, car il s'agira du premier club de l'histoire de la Ligue à pouvoir compter sur un groupe de propriétaires comprenant majoritairement des femmes! «St-Louis a une riche tradition de soccer. C'est un marché que nous avons longuement analysé depuis les débuts du circuit, a déclaré le commissaire de la MLS, Don Garber. Notre organisation est désormais plus solide avec l'ajout de cette ville ayant des partisans profondément dédiés au soccer et la présence d'investisseurs locaux qui ont le sens de l'innovation.»

D'ici-là, St-Louis aura érigé un nouveau stade devisé à 250 millions de dollars et financé quasiment totalement par des fonds privés, le tout en plein centre-ville. Quand on veut quelque chose dans le coin, on a tendance à s'en donner les moyens.

Football

(nxp)