Football

06 février 2019 22:26; Act: 06.02.2019 22:39 Print

Paris s'est fait peur mais sera en quarts

par Yvan Mulone - Le «petit» FC Villefranche-Beaujolais a longtemps tenu en échec le PSG, mercredi en 8es de la Coupe de France, avant de céder en prolongations (0-3).

storybild

Moussa Diaby (à g., 19 ans) a inscrit le deuxième but des Parisiens, à la 113e minute de jeu. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La différence ne sautait pas aux yeux durant 100 minutes, mercredi, entre l'ogre PSG, quadruple tenant du trophée, et le FC Villefranche-Beaujolais, pensionnaire de 3e division. Si leur duel en 8es de finale de la Coupe avait des allures de siège en règle de la surface du «petit», ce dernier a fait preuve de la discipline et de la solidarité propres à donner des sueurs froides au «grand», qui s'est longtemps montré très inefficace. Et dans ce Parc OL où le nain avait élu temporairement domicile et où le géant avait chuté pour la première fois de la saison de Ligue 1, pas plus tard que dimanche dernier face à l'Olympique Lyonnais, le PSG a cru renifler l'odeur de la malédiction.

Il a fallu des prolongations pour départager les deux équipes, après que les Parisiens se sont cassés les dents sur la défense de l'équipe de Villefranche-sur-Saône. Et la magie de la Coupe a fini par fuir le «petit»: Julian Draxler a ouvert la marque (102e), avant que Moussa Diaby (113e) et Edinson Cavani (119e), tous deux servis par Kylian Mbappé, ne donnent au score une allure sévère et définitive.

Si la manière n'est pas rassurante pour le PSG, à moins d'une semaine de se mesurer à Manchester United en Champions League, cette 27e (!) qualification d'affilée en Coupe de France aura au moins donné une bonne nouvelle au club de la capitale: sa dernière recrue, le milieu argentin Leandro Paredes, a fait ses débuts en tant que titulaire, et a eu l'occasion de montrer quelques-unes de ses qualités.

Football