Football

26 octobre 2019 15:04; Act: 27.10.2019 07:53 Print

Petkovic: «Parfois je suis mal compris»

Le sélectionneur de la Nati est dans la tourmente depuis quelques temps. Il s'est livré dans un podcast du «Tages Anzeiger».

storybild

Entre deux polémiques, Vladimir Petkovic revient entre autre sur sa vision des médias dans cette période de tourmente. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Décrié pour sa gestion du groupe de la Nati, Vladimir Petkovic se sent lésé par les médias helvétiques. Dans une discussion publiée ce samedi avec Ueli Kägi, rédacteur en chef de la section sport du «Tages Anzeiger», le sélectionneur s'est confié autour des polémiques qui ont entouré sa personne et son équipe. Une question de confiance, peut-être momentanément perdue, entre lui, les médias et certains suiveurs de la Nati.

Des médias qui ne l'aident pas.

Il confie: «J'ai toujours essayé de comprendre pourquoi certains médias suisses sont si critiques. Aujourd'hui, je n'essaie plus cela. Parfois je sors une pierre de mon sac à dos et je la jette, je me défends. À mon avis: les reportages négatifs apportent de la visibilité et créent la polémique». Selon ses dires, la mauvaise presse autour de la Nati serait un moyen de gonfler les audiences des médias, comparés dans l'interview à des tabloïds, de la presse de boulevard. Pourtant, le sélectionneur estime que ce phénomène le suit depuis plus longtemps que cela: «Au cours des dernières années, quelques journalistes ont systématiquement critiqué mon travail encore et encore. Je pense parfois que je suis mal compris».

Le sélectionneur, rien qu'en acceptant cet entretien avec un grand média alémanique, affiche une volonté de corriger sa communication et assouplir son lien avec les médias. « Je ne fais pas un pas vers tout le monde parce que je ne partage pas certaines choses, par exemple en ce qui concerne ma vie privée. Si quelqu'un veut me faire du mal, je ne répondrai pas mais essaierai de passer par-dessus. Je ne suis pas une personne qui cherche les conflits.

Et les dossiers Shaqiri, Lichtsteiner et Bürki dans tout cela?

Au moment d'évoquer les couacs avec certains cadors, le Tessinois admet une communication délicate autour de l'absence de Xherdan Shaqiri. Il dément avoir fait face à des refus, et souligne encore: «J'ai évalué la situation et réagi en conséquence». Par rapport à Stefan Lichtsteiner, le choix de l'écarter du groupe cet été lors de la Ligue des nations devait donner de la place à la nouvelle génération. Une décision sur laquelle il est revenu par la suite: «Tout était clair entre nous dès la première minute. Je ne vois aucune raison de développer une polémique à partir de cela». Pour lui, rien de spécial non plus au sujet du nouveau directeur des équipes nationales Pierluigi Tami: «Quand une nouvelle personne arrive dans le personnel, il est normal qu'il y ait des changements».

Des polémiques récurrentes

Depuis la Coupe du monde, un nombre certain d'affaires ont ébranlé, sur un terrain extrasportif, l'équipe de Suisse. Difficile, selon le coach, de se concentrer sur le sport: «L'aigle à deux têtes, les polémiques, les troubles de la fédération Il y a des moments où je ne pouvais pas vous parler de football, mais je devais m'exprimer sur tout le reste». Mais au niveau du sport, Vladimir Petkovic a tout de même reçu des éloges de ses joueurs, même certains avec qui il semblait en conflit, comme Behrami ou Lichtsteiner.

La fin de l'ère Petkovic?

Certaines personnes sont d'avis que le coach, après cinq ans et sept mois, a fait son temps à la tête de la Nati. Pourtant la plupart des résultats sont là, malgré quelques faux pas dans les qualifications à l'Euro 2020. Une épée de Damoclès que reconnaît le coach: «En tant qu'entraîneur, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Tout d'abord, le Totomat décide de la sécurité de ma position. Ensuite c'est ma relation avec les joueurs. Si la vie au sein du groupe est perturbée, la fin approche. Mais je ne vois pas une telle situation actuellement».

Football

(Sport-Center)

Les commentaires les plus populaires

  • Greta Dutroux le 26.10.2019 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Vlad

    Ah ces médias quelle tristesse ! Laissons le faire son boulot ! Il est bien Petko... son bilan est loin d'être ridicule !

  • jjd le 26.10.2019 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hop Suisse

    Il fait du bon travail.final C 'est certains journalistes qui a mon avis devraient changer de Job!!!!! Notamment à la TSR.un journaliste se permet au 12h45 au lendemain de la victoire contre l'Irlande 2 - 0 des propos à mon avis un peu trop personnel !!!!

  • Helmut kohli le 26.10.2019 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage

    S'il s'appelait Helmut, Moritz ou Kaspar, tout irait bien !

Les derniers commentaires

  • Serge Rod le 31.10.2019 15:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Langue

    Parle français et sa ira beaucoup mieux

  • Laidouci le 27.10.2019 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne continuation

    Moi j'ai jamais vu une suisse aussi brillante comme celle d'aujourd'hui, vous voulez une Suisse qui se qualifie pour la coupe du monde et pour la coupe d'Europe avec cet effectif cocktail multiculturel ou avec une équipe que des suisses de souche qui déçoit et qui ne va pas en coupe du monde ? Je crois que depuis l'apparition de cette belle équipe on ne parle plus de chocolat suisse mais on revanche on parle de football suisse .C'est un constat...

    • jjd le 27.10.2019 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Laidouci

      En 1994 tu était peut-être pas né !!!!! alors Suisse et Valaisans!!!! au États Unis lors de la coupe du Monde....sans commentaire... les joueurs ont un passeport Suisse.final

  • Cricri Le Chene le 27.10.2019 11:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les jeunes font du hockey

    Avec les nuls qui composent l'équipe,il fait le maximum ! Il n'y à personnes pour intégrer la Nati,regarder les sélections de jeunes,vous aller comprendre...

  • 12345 le 27.10.2019 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou sont les Suisse?

    c'est plus l'équipe de Suisse c'est le Balkans !!!!

  • marcValais le 27.10.2019 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah, la presse ...

    Si vous lisez l'article de Florian Muller concernant le Rallye du Valais dans Le Matin dimanche de la semaine passée, vous pouvez constater que la presse essaie de faire polémique aussi dans d'autres sujets. Votre bilan est excellent par rapport à votre contingent et la gestion de la communication doit se faire par des spécialistes. Concentrez-vous sur la qualification de notre pays ce dont je suis convaincu sera acquise.