Football

25 février 2020 14:35; Act: 25.02.2020 16:18 Print

Petkovic et la Suisse, deux ans et demi de plus

par Robin Carrel, Muri - C'est officiel, l'équipe de Suisse sera dirigée par Vladimir Petkovic jusqu'à son éventuelle participation à la Coupe du monde au Qatar en 2022.

Sur ce sujet
Une faute?

Une élimination précoce lors du prochain Championnat d'Europe disséminé dans douze villes différentes du Vieux-Continent n'y changera rien. Le Tessinois sera toujours à la barre de l'équipe nationale en août prochain et pour les deux années et demie qui suivent. Ce serait tout de même un revers majeur pour cette sélection, car ce tournoi qualifiera les deux premiers de chaque groupe (la Suisse est dans le A, avec la Turquie, l'Italie et le Pays de Galles) et les quatre meilleurs troisièmes des six poules, mais la question ne se pose plus.

«Le contrat de Vladimir Petkovic est prolongé jusqu'au 21 décembre 2022», a confirmé mardi, à Muri, Dominique Blanc, le président de l'ASF. Ce dernier a ensuite précisé les contours de cette entente: «Elle est focalisée sur la qualification au Mondial au Qatar. En cas de non-qualification, ce contrat pourrait s'arrêter au 31 décembre 2021, ou en mars 2022 si notre équipe devait s'incliner au terme des barrages.»

Ne pas tenter le diable

Les dirigeants de l'ASF n'ont pas voulu tenter le diable et attendre le verdict de cette compétition européenne pour choisir entre ce qu'ils savent avoir et ce qu'ils auraient éventuellement pu se payer. Petkovic est tout de même devenu l'égal de Köbi Kuhn il y a quelques mois, en réussissant à qualifier le pays pour son troisième tournoi majeur d'affilée, après les éliminations frustrantes en 8es de finale à l'Euro 2016 contre la Pologne (1-1 ap, 4-5 tab) et à la Coupe du monde 2018 en Russie face à la Suède (0-1).

De son côté, le «Mister» n'a pas forcément choisi la facilité, en se lançant le challenge de qualifier la Suisse pour la prochaine Coupe du monde et alors que sa cote personnelle est au plus haut. Car s'il est désormais aisé de faire partie des 24 formations qui disputent un Euro (43,6% des équipes en lice jouent la phase finale), c'est bien plus compliqué pour un Mondial qui se jouera toujours à 32 équipes en novembre et décembre 2022. Seulement ttreize formations européennes (23,6%) y participeront, et les qualifications s'annoncent à couteaux tirés!

Chantier de taille

Aux commandes de la sélection nationale depuis 2014, le Tessinois entraîne désormais depuis plus de vingt ans. Il a débuté sur le banc «chez lui», à Bellinzone, Malcantone Agno et Lugano, avant un passage à succès aux Young Boys. Il a ensuite dirigé Samsunspor, en Turquie, s'est testé pour quatre matches au FC Sion et a pris en main finalement la Lazio de Rome. En équipe de Suisse, Petkovic a un bilan plus que positif de 34 victoires, dix nuls et seize défaites, dont deux aux tirs au but (Suède 2016 et Angleterre 2019) ont été éliminatoires dans des matches couperets.

Son prochain chantier est de taille. L'équipe qui se dessine en vue de l'Euro 2020 risque d'être en manque de rythme à l'attaque des choses sérieuses et, surtout, en dette de joueurs offensifs capables de faire des différences au niveau international. Derrière, Akanji ne joue plus à Dortmund et Schär connaît des difficultés passagères à Newcastle. Devant, Shaqiri (qui a joué 0 minute en qualifications) n'en finit plus de se blesser à Liverpool, Seferovic est régulièrement sur le banc à Benfica et Embolo guère plus qu'un remplaçant à Mönchengladbach. Au moins, ils risquent d'être tous frais pour le chaud été qui les attend à Bakou et à Rome...

Football

(Sport-Center)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MM le 25.02.2020 21:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. Petkovic

    Reconduction logique. Que reprocher à Petkovic ? ne pas être meilleur que la France ? que l'Allemagne ? que l'Espagne ? que l'Angleterre ? que l' Italie ? que le Portugal ? etc. restons les pieds sur terre ! Bien sûr sur 1 match ou 2 l'exploit est possible ce qu'ils ont fait contre la Belgique (victoire 5-2). Bien sûr qu'on aurait voulu une victoire contre la Pologne ou la Suède pour enfin être en 1/4. Mais il est évident que Petkovic tire le maximim de cette équipe composée uniquement de 4-5 joueurs de valeur internationale. Ceux qui lui reproche d'avoir un nom se terminant en -ic n'attendent que son échec et c'est bien triste. La Suisse est multiraciale et c'est une richesse !

  • Ellie Mination le 25.02.2020 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Bof...

    Et alors, quoi de neuf ? On va continuer à bien ronfler devant notre téléviseur...

  • le suisse le 25.02.2020 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    les éléphants de l'asf

    l'asf voulait le remplacer par qui? Favre à refuser l'offre et Pep veut rester à city...

Les derniers commentaires

  • Antivs le 02.03.2020 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pfff

    800 000.- pour choisir des joueurs et jouer 6 matchs et 4 amicaux

  • Pololo le 26.02.2020 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Petko comme un prince

    Dommage c'était une belle occasion pour Petko de partir avec le sentiment du devoir accompli. Celui d'avoir fait le job... ce qui est rare chez les entraineurs. Ma fois, qu'il reste et continue, mais il lui sera difficile de faire mieux. D'ailleurs qui veut aller jouer au Qatar ? L'ASF devrait boycotter cette coupe du monde de la honte et montrer l'exemple !

  • Plouf plouf le 26.02.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    bluff

    carrel qui parle de petkovic, c'est un peu Jacquier qui parle de cc, pas beaucoup d'objectivité dans son discours l'ami...

  • Räikkönen le 26.02.2020 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Inutile

    Se qualifier pour l'Euro est devenu facile à présent, donc inutile de dire que Petkovic qualifie la Nati. C'est le minimum, et en plus la Suisse à chaque fois des groupes ridiculement faciles. Le problème c'est de pas profiter d'avoir des "cadeaux" comme la Pologne où la Suède en 1/8e d'un Euro ou du Mondial. C'est là où Petkovic est mauvais. Pour le reste la Nati c'est une équipe inutile.

  • Insomnie le 26.02.2020 00:14 Report dénoncer ce commentaire

    La vie est un carnaval

    Voilà un tout bon exemple pour les statistiques ! Dans 2ans et demi, il aura 59 ans et on le foutra dehors. Il sera alors le candidat idéal pour la rente-pont que nous concocte le Parlement (je sais, ce sera dès 62 ans, mais comme ça il aura 2 bonnes années pour tomber en dépression)! Je sais, je raconte n'importe quoi... mais ça nous prend au nez à tous ! Amusez-vous bien, jeunes et moins jeunes, profitez de la vie, car le ciel s'assombrit vite!