Mondial 98

18 mai 2018 13:16; Act: 18.05.2018 15:21 Print

La confession de Platini sur une «petite magouille»

L'ex-président déchu de l'UEFA a révélé que la France ne voulait surtout pas jouer le Brésil avant la finale en 1998.

storybild

Michel Platini. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Michel Platini, qui était co-président du Comité français d'organisation (CFO) de la Coupe du monde 1998, est revenu sur la «petite magouille» qui a permis à la France et au Brésil de ne pas se rencontrer avant la finale de la compétition, dans un entretien à France Bleu.

«Quand on a organisé le calendrier, si on (la France) finissait premier et le Brésil premier, ils ne pouvaient pas se rencontrer avant la finale», raconte ainsi Michel Platini dans un entretien qui sera diffusé dimanche mais dont des extraits sont déjà diffusés sur Twitter vendredi.

«Ecoutez, on est à la maison, il faut bien profiter des choses, alors on ne va pas s'emmerder pendant six ans à organiser la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles: vous pensez que les autres ne le faisaient pas aux autres Coupes du monde?», poursuit l'ancien joueur vedette des Bleus.

Une finale France-Brésil, «c'était le rêve de tout le monde», conclut l'ex-président de l'UEFA, actuellement suspendu de toute activité liée au football pour un paiement de 1,8 million d'euros sans contrat écrit reçu de Sepp Blatter, ex-président déchu de la FIFA.

«Conspiration européenne»

Il y a 21 ans, l'astuce a consisté, bien avant le tirage le 4 décembre 1997 à Marseille - dont le grand ordonnateur était Blatter, alors secrétaire général de la Fifa - à pré-positionner les têtes de série dans certains groupes. Ainsi, avant le tirage, six têtes de série étaient déjà connues, dont le Brésil et la France, qualifiés d'office en tant que champion du monde et pays organisateur.

Le Brésil était tête de série du groupe A et la France était dans le groupe C. En finissant premiers de leur groupe, ils ne pouvaient plus se croiser ensuite si tout se passait bien pour eux. Ce dispositif avait d'ailleurs fait grincer des dents à l'époque. Le 2 décembre 1997, le sélectionneur national brésilien, Mario Zagallo, dénonçait une cabale des Européens contre sa Seleçao.

Pour preuve de cette «conspiration européenne», Zagallo se disait persuadé que le groupe A, celui du Brésil, compterait deux équipes du vieux continent. Exact. Le Brésil tomba avec la Norvège, l'Ecosse et le Maroc. La France remporta la finale 3 à 0 le 12 juillet 1998 contre le Brésil.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Diego Ramadona le 18.05.2018 14:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fin connaisseur

    Et il connaît un rayon sur les magouilles on peut lui faire confiance!

  • Diego M. le 18.05.2018 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De Monsieur plus à Monsieur moins moins

    La bonne blague! Cela ne va pas améliorer son image et encore moins celle du football,comme le fait davoir voté pour la coupe du monde au Quatar pour quensuite le Quatar reprenne le PSG et injecte des centaines de millions, sans parler des 1,8 millions deuros reçu de Blatter,après faut pas venir pleurer quand on se fait attraper et pas se plaindre des suspicions de magouilles dans le football à tout les niveaux.Du rois Michel sur le rectangle vert il est passé à monsieur magouille en dehors!Et cette finale 98 ou plusieurs joueurs brésiliens se sont plaint deffets bizarres après avoir bu...

  • Télétubbie le 18.05.2018 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    l'habitué des magouilles

    une de plus, une de moins, qu'est-ce que ça change?

Les derniers commentaires

  • Jean Lumierre le 19.05.2018 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca vous étonne ???

    Rien d'étonnant ou que l'on ne savait déjà. pour que la France soit gagnante du tournoi chez elle, il n'y avait aucune autre solution que de tricher. Peut-être un jour, nous connaitrons les sommes d'argent versée pour y arriver.

  • @denis le 19.05.2018 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste réalité

    en foot comme dans beaucoup de sports il n'y a plus que le pognon qui compte

  • Julieta Mandiola le 19.05.2018 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les magouilles

    Jai toujours dit quil y a eu une magouille dans cet championat! Et le Brésil a reçu combien pour se laisser gagner?

  • Pitch999 le 19.05.2018 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bas Platini

    Pourquoi sortir ça maintenant ? Il est en mal de publicité ? Sans parler même du fond. Il est toujours frustré de navoir pas réussi à prendre la place à Blatter. Il a voulu le détruire et a été détruit avec car autant pourri que lui. Il est tout de même encore suspendu de toutes activités liées au foot: Et maintenant que nous ne parlons plus de lui, il vient faire le buzz avec cette sortie. Eh bien, il est et reste vraiment un petit monsieur.

  • Jacques le 19.05.2018 01:00 Report dénoncer ce commentaire

    Magouille

    Et comme par hazard la moitié le l'équipe du brésil était malade la veille du match. Pour la coupe du monde en Corrée la France à emmené toute la nouriture en avion depuis la france. Bizarre non...