Football

03 juin 2019 12:50; Act: 03.06.2019 14:39 Print

Platini: «Infantino n'a aucune légitimité»

par Patrick Oberli, Paris - Quatre mois avant la fin de sa suspension, l'ancien président de l'UEFA a fait le point sur sa situation, mais pas que. Et cela deux jours avant le Congrès de la FIFA qui doit réélire Gianni Infantino.

storybild

Michel Platini est déterminé à faire la lumière sur ce qu'il considère comme un «complot pour l'empêcher de devenir président de la FIFA». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Michel Platini ne sait pas encore ce qu'il fera le 10 octobre, lorsque sa suspension de quatre ans sera terminée. C'est qu'il a affirmé à plusieurs médias européens (France, Suisse, Italie, Angleterre, Espagne et Portugal) ce lundi à Paris, dans un hôtel situé au pied de la Tour Eiffel.

Mais dans l'immédiat, l'ancien président de l'UEFA est plus que jamais déterminé à faire la lumière sur ce qu'il considère comme un «complot pour l'empêcher de devenir président de la FIFA». Outre une plainte pour association de malfaiteurs contre X en vue de commettre un délit de dénonciation calomnieuse déposée en France, et une devant la Cour des droits de l'homme à Strasbourg, deux sont ouvertes en Suisse: à Zurich contre Andreas Bantel, ancien porte-parole de la commission d'éthique et une autre auprès de l'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération qui vise André Marty, le porte-parole du MPC.

«Je veux être blanchi»

«J'attaque tous ceux qui sont à l'origine d'un complot pour que je ne sois pas président de la FIFA et qui ont utilisé le mensonge et la calomnie,» a lancé le Français. Quant à savoir qui est à l'origine du complot, il répond: «J'ai des idées, mais je n'ai pas de preuves précises. C'est pour cela que j'ai déposé une plainte contre X. Parce que je veux savoir. () Il a suffi de cinq secondes pour m'accuser, mais pour faire la vérité, il faut des années. Mon combat n'est pas contre ma suspension. Et le 10 octobre, quand elle sera terminée, je ne serai pas plus heureux qu'aujourd'hui. Ce que je veux, c'est être blanchi.»

La réapparition médiatique de Michel Platini, la première depuis 2015, intervient deux jours avant le Congrès de la FIFA, qui se réunira à Paris mercredi pour réélire Gianni Infantino à sa présidence. En 2015, lorsque Michel Platini avait dû renoncer à briguer la succession de Sepp Blatter parce que suspendu, Gianni Infantino, alors secrétaire général de l'UEFA et bras-droit du Français, s'était lancé dans la course jusqu'à être élu en février 2016.

«Il aurait été parfait comme secrétaire général»

A propos de cette transmission de témoin, Michel Platini avoue aujourd'hui «avoir été surpris» quand Gianni Infantino était venu dans son bureau de Nyon avec l'Espagnol Angel Maria Villar pour lui annoncer qu'il se lancerait avec le soutien de l'UEFA. «J'étais surpris parce qu'il n'a aucune légitimité et n'est pas crédible en tant que président. Pourquoi? Je suis sûr que c'est un très bon juriste et un très bon secrétaire général. Mais comment quelqu'un qui a critiqué, qui a vomi durant 10 ans, tous les jours, la FIFA, peut-il se présenter à sa présidence? Comment quelqu'un qui n'aime pas le football féminin, comme il l'affirmait, peut-il en faire aujourd'hui la promotion? Pour moi, il n'est pas crédible comme président, mais comme secrétaire général, il aurait été parfait.»

Avant d'ajouter: «D'ailleurs, j'ai toujours milité pour que dans cette élection de 2016, il y ait une association Sheikh Salman du Bahreïn au poste de président de la FIFA, avec Gianni Infantino comme secrétaire général. J'ai essayé de lui dire.» Quant à savoir si son ancien secrétaire général aurait pu «comploter» contre lui, Michel Platini ne veut pas le penser: «Je n'imagine pas que Gianni Infantino ait pu faire quelque chose de négatif contre moi. Simplement parce qu'il m'avait aidé à recevoir beaucoup de lettres de soutien d'associations nationales pour ma candidature. J'en avais 150. Je pensais qu'il visait plutôt, à l'époque, la présidence de l'UEFA.»

Football

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lilou le 03.06.2019 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L' argent détruit le foot

    Platini. Blatter, Infantino. etc... tous des requins dans le même aquarium

  • Michel Platini le 03.06.2019 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Lui non plus

    Et Platini, qui a touché un chèque de 2 millions d'Euros pour du soi-disant consulting (prouvé) et d'autres (vraisemblable). Quelle légitimité a-t-il ?

  • marcValais le 03.06.2019 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui platoche

    Franchement ??? Vous miseriez un kopeck sur la crédibilité des ces grands dirigeants du foot ? Moi non.

Les derniers commentaires

  • zigouille le 04.06.2019 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nul

    Il ferait mieux de rembourser les 2 millions que Mr.Blatter lui a donné à titre gracieux ! ensuite il peut s'engager au knie il cherche un clown !

  • risible le 04.06.2019 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mauvais

    petit monsieur énorme égo

  • Sam Férir le 04.06.2019 06:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ca alors !!

    Donc le foot, c'est magouille et compagnie.... quelle surprise. Moi qui pensait ce sport honnête, loyal et droit.

  • vany le 04.06.2019 02:55 Report dénoncer ce commentaire

    Personnages sinistres du foot

    Hello, personne ne lui fait confiance, sur tout pas le faire revenir, il est aussi responsable de la future morte du beau foot, le plus loin possible le foot peut prendre ces beaux couleurs.

  • dom le 04.06.2019 01:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    légende, tu parles

    Qui ? ah il est pas mort?