Football

08 janvier 2016 19:16; Act: 08.01.2016 19:19 Print

Prix d'Aubameyang: «la honte de l'Afrique»

Yaya Touré et André Ayew n'ont pas digéré l'élection du Gabonais comme meilleur joueur africain de l'année.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Mauvais perdants ou défenseurs de la Coupe d'Afrique des nations, où ils ont brillé? L'Ivoirien Yaya Touré et le Ghanéen André Ayew n'ont pas digéré l'élection du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang comme meilleur joueur africain de l'année 2015.

«C'est triste de voir l'Afrique réagir de la sorte, qu'elle ne donne pas d'importance aux choses africaines!»: Yaya Touré a ouvert les hostilités par ce cri de colère sur RFI. Lui qui était le quadruple lauréat (record codétenu avec Samuel Eto'o) et a remporté la CAN-2015 en tant que capitaine avec la Côte d'Ivoire, n'a pas supporté de voir Aubameyang sacré grâce à son excellente année 2015 avec Dortmund sur le plan individuel.

«Je crois que c'est ce qui fait la honte de l'Afrique, a-t-il ajouté. Car se comporter de la sorte, c'est indécent! Mais qu'est-ce qu'on peut faire? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l'Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l'extérieur que notre propre continent. C'est ce qui est lamentable!»

André Ayew a embrayé sur léquipe.fr: «Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j'ai fini meilleur buteur, a aussi rappelé le fils d'Abedi Pelé. Ensuite en club, ça s'est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j'ai même été élu joueur du mois d'août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Éléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l'un de nous deux...»

«Attention, Aubameyang est un ami et il a fait une super année, précise le fils aîné d'Abedi Pelé. (...) S'il n'y avait pas eu la CAN, d'accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions... On doit les respecter. Si nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera? Franchement, c'était Yaya ou moi cette année...»

(nxp/ats)