Football

04 avril 2019 17:22; Act: 05.04.2019 07:51 Print

Punis par un penalty après avoir célébré avec un selfie

En voulant en quelque sorte imiter Mario Balotelli, les joueurs du Club Athletic Youssoufia Berrechid ont instantanément perdu l'avantage qu'ils avaient acquis.

Sur ce sujet
Une faute?

Le mois dernier, l'attaquant italien de l'Olympique de Marseille, Mario Balotelli, avait fait le buzz en célébrant son but marqué face à Saint-Etienne en direct à travers une «story» publiée via les réseaux sociaux. Un moment de joie que les joueurs du Club Athletic Youssoufia Berrechid (1ère division marocaine) ont sans doute voulu reproduire, ou au moins immortaliser par un selfie, ou autoportrait.

Il faut dire que la formation dont le fief se situe une quarantaine de kilomètres au sud de Casablanca était plutôt euphorique d'avoir ouvert le score à la 33e minute face aux visiteurs du Mouloudia Club d'Oujda. Mais ils ont sans doute oublié que l'arbitre peut donner le coup d'envoi après un but dès qu'un minimum de sept joueurs par équipe se trouve sur le terrain et qu'aucun joueur ne se trouve dans la moitié de terrain de l'adversaire. Des conditions qui ont été réunies au moment où le groupe de joueurs de Berrechid ont regagné la pelouse depuis la touche sans vraiment se presser ni prêter attention à ce qui se passait à quelques mètres de là.

Dans les starting-blocks, l'attaquant du MCO a filé droit vers le but dès que l'arbitre a sifflé la reprise du jeu. Pris à froid, les hôtes se sont alors précipités pour l'intercepter, mais dans l'urgence ont commis une faute dans la surface de réparation. La sanction a été immédiate. Penalty pour les visiteurs. Et Nabil Loualji ne s'est pas fait prier pour le transformer et égaliser. Au final, les deux équipes sont reparties dos à dos sur ce score de 1-1. Elles restent aussi à égalité au classement avec 32 points chacune. Berrechid occupe la 5e place et Oujda la 6e.

Football

(Sport-Center)