Football

24 février 2019 21:31; Act: 24.02.2019 21:36 Print

Quel contraste entre la Juve et Napoli!

La Juventus s'est imposée chichement à Bologne, alors que Naples a brillé à Parme. Statu quo quand même au classement.

storybild

Cristiano Ronaldo et la Juventus: service minimal dimanche. (Photo: Reuters)

Une faute?

Laborieux mais salutaire: quatre jours après sa défaite (2-0) contre l'Atlético Madrid, la Juventus a retrouvé des couleurs chez le relégable Bologne (1-0) lors de la 25e journée, poursuivant sa saison invaincue en Serie A.

Bousculée, la Vieille Dame a mis le temps avant de dessiner ce succès chez le premier des relégables. Grâce à la quatrième réalisation en championnat (67e) de Dybala, remplaçant au coup d'envoi, elle préserve ses 13 points d'avance sur Naples, vainqueur facile à Parme 4-0.

Mattia Perin en évidence

Mais la semaine sera à oublier tant le niveau de jeu turinois était loin de ses standards. Le contre-coup peut-être des déboires européens pour une équipe incontestée sur le terrain national mais dont l'objectif prioritaire, la Ligue des champions, a pris un sacré coup mercredi à Madrid.

Allegri avait mis en place une composition remodelée, avec la présence sur le banc de titulaires habituels: Szczesny, Chiellini, Pjanic et Dybala. Et au final, la Juventus a plutôt été dominée, notamment en première période (0-0), par une équipe de Bologne quelque peu revigorée depuis l'arrivée sur le banc de Sinisa Mihajlovic fin janvier.

Le leader a été chanceux de marquer sur une de ses rares incursions en surface adverse. Après un relais côté gauche avec Blaise Matuidi, Dybala, tout juste entré en jeu, a profité d'une très mauvaise relance de la défense bolognaise pour faire sauter le verrou.

Mais c'est un autre Turinois qui a été mis en lumière, d'une manière plus surprenante: le gardien Mattia Perin. Titulaire dans les buts bianconeri, l'ancien du Genoa a su faire face aux assauts du 18e pour préserver la 22e victoire en 25 matches.

Une semaine parfaite

A Parme, les Napolitains ont eux continué leur semaine parfaite, après leur qualification pour les 8es de finale de Ligue Europa contre le FC Zurich jeudi (2-0). Carlo Ancelotti et ses hommes ont cette fois balayé les Parmesans, 12e, grâce aux Polonais Piotr Zielinski après un beau une-deux (19e) et Arkadiusz Milik sur un coup-franc malin sous le mur (36e) et un tir enroulé (73e). Une action collective d'école avec Adam Ounas à la finition a donné encore plus d'ampleur au score (82e).

Plus tôt dimanche, la Sampdoria (9e, 36 pts) a écarté 1-0 Cagliari pour entretenir l'espoir d'une qualification européenne. Avec son 0-0 à domicile contre le Genoa, le Chievo Vérone, dernier, se dirige lui tout droit vers la Serie B.

Football

(nxp/afp)