Football

29 août 2019 16:52; Act: 29.08.2019 23:32 Print

Le groupe F sera celui de la mort

par Blaise Craviolini - Le tirage au sort des groupes de la Ligue des champions a été effectué jeudi à Monaco: des affiches alléchantes et quelques déséquilibres entre les différents groupes.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Borussia Dortmund de l’entraîneur vaudois Lucien Favre et de son armada de compatriotes devra se «coltiner» le FC Barcelone, l’Inter de Milan et le Slavia Prague dans un groupe F qui sent d’ores et déjà la poudre.

Hans-Joaquim Watzke, le directeur exécutif du BVB ne l'a d'ailleurs pas caché: «C'est un groupe terrible, sans aucun doute. Mais en 2013 nous avions aussi un groupe de la mort avec le Real Madrid, l'Ajax et Manchester City (Dortmund avait atteint la finale, ndlr). C'est pour rencontrer ce genre d'adversaires qu'on joue la Ligue des champions, donc on le prend comme ça vient. L'Inter, comme nous, a beaucoup changé de choses et eux aussi doivent se rôder. Je crois que nous avons de bonnes chances de nous qualifier.»

Autre poule pas «piquée des vers» du tout, la A qui mettra en confrontation le Paris Saint-Germain, le Real Madrid - sacrées retrouvailles en perspective!, les Belges de Bruges et les Turcs de Galatasaray, un adversaire que tout le monde voulait éviter dans le quatrième chapeau.

Le groupe H s’annonce lui aussi explosif avec Chelsea et l’Ajax d’Amsterdam en têtes d’affiches, qui ont hérité du FC Valence et du LOSC, le club lillois n’étant pas particulièrement gâté par ce tirage. La Juventus devra également retrousser ses manches dans un groupe D de tous les dangers avec l’Atlético Madrid, le Bayer Leverkusen et le Lokomotiv Moscou.

Cristiano Ronaldo, l'attaquant de la Vieille Dame, a d'ailleurs déclaré: «C'est un bon tirage, difficile comme toujours. Mais je suis très fier de mon équipe. Ca sera dur mais je suis confiant. On a un nouveau système, un nouvel entraîneur, de nouveaux joueurs, donc c'est difficile. Mais c'est normal. La Ligue des Champions, c'est toujours dur, il y a tellement d'équipes qui veulent la gagner. Je suis impatient, très confiant.»

Manchester City «mangera» du Suisse!

D’autres grands d’Europe s’en sont plutôt bien tirés, a priori tout au moins. Comme Manchester City dans le groupe C, qui ne devrait pas trop souffrir pour se qualifier pour les huitièmes de finale face au Shakhtar Donetzk, au Dinamo Zagreb de Mario Gavranovic et François Moubandje et au petit poucet de la compétition, l’Atalanta de Bergame cher à Remo Freuler. Les «Citizens» auront donc tout loisir de «manger» du Suisse jusqu’en décembre!

Le Bayern Munich peut aussi envisager sereinement son avenir continental. Les Bavarois sont certes «tombés» sur Tottenham dans la poule B, mais les Grecs de l’Olympiacos et les Serbes de l’Etoile Rouge - tombeurs des Young Boys - devraient largement leur convenir. Le FC Liverpool de Xherdan Shaqiri - l’attaquant suisse compte sur cette Ligue des champions pour avoir du temps de jeu - et Naples ont aussi eu la main heureuse en se voyant attribuer les Autrichiens de Salzbourg et les Belges de Gent dans le groupe E.

Un mot enfin sur la poule G, qui paraît la plus indécise de toutes. Entre le Zenit Saint-Petersburg, le Benfica Lisbonne d’Haris Seferovic, l’Olympique Lyonnais et le RB Leipzig, difficile de dégager deux favoris.



Football

(nxp)