Football

11 février 2019 22:46; Act: 11.02.2019 22:50 Print

Radieux au tirage au sort, le PSG a désormais peur

par Renaud Tschoumy - Paris compte ses blessés, Manchester United ses buts. Avant leur duel ce soir en 8es aller de la Champions League, la tendance s'est inversée.

storybild

Thomas Meunier (au sol) est le dernier des blessés en date au sein du club parisien. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Lorsque le Paris Saint-Germain a été tiré au sort juste après Manchester United, le 17 décembre, il y avait de grands sourires sur les visages des dirigeants parisiens. Cette fois, l'affaire était dans le sac. Le PSG n'avait aucun souci à se faire en 8es de finale, face aux joueurs moribonds et égarés de José Mourinho.

Moins de 60 jours plus tard, la situation a totalement changé. Le club parisien n'en finit plus de compter ses blessés de renom: Neymar d'abord, touché à un pied (out jusqu'en avril), puis Edinson Cavani (hanche, environ un mois d'absence), enfin Thomas Meunier (commotion, une semaine d'arrêt au moins). C'est donc sans ces trois éléments de base que le PSG a voyagé à destination de Manchester, lundi.

Pire encore, la tendance s'est radicalement inversée du côté de Manchester. Mourinho a été viré et Ole Gunnar Sols­kjaer a débarqué avec son sourire, ses préceptes offensifs et sa confiance en Paul Pogba. Du coup, les Red Devils ne perdent plus (10 victoires et 1 nul depuis l'arrivée du Norvégien). Du coup, le PSG a pris peur.

Il doit se préparer à résister à la furia de ManU, qui ne manquera pas de lui mettre une pression folle. Et il doit prier pour que Kylian Mbappé, sur qui repose la quasi-totalité de ses espoirs offensifs, réussisse à prendre les défenseurs mancuniens de vitesse une fois ou l'autre. On est bien loin de ce 17 décembre

Football

(nxp)