Equipe nationale

03 octobre 2011 22:10; Act: 03.10.2011 22:19 Print

Rodriguez et Xhaka: transition réussie

par Grégory Beaud, Feusisberg - Les champions du monde M17 arrivent peu à peu chez les «grands». Deux d’entre eux ont déjà franchi le cap.

storybild

Le jeune latéral du FC Zurich découvre l'ambiance de l'équipe nationale. (Photo: Keystone)

Une faute?

Entre l’équipe moribonde du mois de mars en Bulgarie (0-0) et la formation conquérante en Angleterre (2-2) et à domicile face à la Bulgarie (3-1), le fossé est énorme. L’équipe «gagne-petit» a laissé sa place à la génération des Granit Xhaka, Xherdan Shaqiri et, bientôt, Ricardo Rodriguez. «Cela prouve que les choix d’Ottmar Hitzfeld étaient les bons», a réagi le premier nommé. Malgré «seulement» deux sélections à son actif, Granit Xhaka ferait pourtant presque office d’indéboulonnable dans le dispositif de l’équipe de Suisse. «Tout est allé très vite ces derniers temps», a-t-il observé.

Vendredi, à Swansea, il devrait commencer le match: «Nous ne devons pas prendre le Pays de Galles de haut, mais savoir que nous sommes une bonne équipe. Qu’une victoire de notre part serait logique.» Difficile d’attendre autre chose d’un jeune homme s’avouant «déçu» du point ramené de Man­chester par le FCB en Champions League. «On menait à la 90e minute. Il y a de quoi avoir des regrets, non?»

Si le Bâlois a déjà goûté à l’équipe de Suisse, Ricardo Rodriguez, lui, fait ses premiers pas dans le costume de sélectionné avec les seniors. Comme son compère, c’est en Champions League qu’il s’est révélé au plus grand nombre. Lors de la double confrontation de qualification face au Bayern Munich, il a fait mieux que se défendre face au remuant Arjen Robben. Rien que ça. «Ça a peut-être aidé à ma progression», a-t-il remarqué. Le défenseur latéral de Zurich pourrait théoriquement évoluer avec l’Espagne. «Mais si je suis là, c’est parce que j’ai envie de jouer avec l’équipe de Suisse.

«Le plus beau et de loin!»

Eren Derdiyok a agité la planète football le week-end dernier en marquant un but venu d’ailleurs contre Wolfsburg, en championnat d'Allemagne. Lors de ce succès 3-1 de son équipe, l’attaquant du Bayer Leverkusen a trompé son coéquipier en équipe nationale Diego Benaglio d’une volée acrobatique qui a déjà fait parler loin à la ronde.

«J’ai reçu énormément de messages de félicitations depuis samedi, a relaté l’ancien joueur du FC Bâle. C’est le plus beau but de ma carrière et de loin.» L’attaquant international n’a pas encore chambré le portier de Wolfsburg après cette réussite qui fera date. «Mais nous allons être ensemble pendant dix jours», a-t-il rigolé.