Football

13 juillet 2018 08:53; Act: 13.07.2018 09:09 Print

Sepp Blatter interdit de musée de la FIFA

par Pascal Schmuck, Zurich - L'ancien président de la FIFA n'a pas pu entrer au musée de la fédération avec des journalistes. Trop de flou juridique.

storybild

Sepp Blatter s'est bien rendu en Russie à l'occasion de la Coupe du Monde. Mais à l'invitation de Poutine et non de la FIFA. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Sepp Blatter a encore des choses à dire sur la FIFA et il comptait bien le faire savoir à des journalistes au musée de la FIFA à Zurich. Quoi de plus normal pour lui qui avait soutenu le projet de musée durant son mandat. Mais l'opération ne s'est pas déroulée comme prévu, ainsi que le raconte le Tages-Anzeiger.

Comme le rappelle le Haut-Valaisan, le musée fait partie de son héritage et c'est lui qui a insisté pour qu'il soit construit à Zurich. Mais lorsque la FIFA a eu vent des projets d'interview de son ex-président, elle a pris peur. Plus spécialement sa commission d'éthique qui craignait le dégât d'image. Surtout en plein Mondial en Russie.

Flou juridique

Et les appels ou encore les courriers électroniques de tomber depuis Moscou. Pas question de laisser Sepp Blatter visiter le musée avec des journalistes, ce qui pourrait constituer une violation des conditions de la suspension de l'ex-président. Aucun problème si le Haut-Valaisan entre dans le musée en tant que particulier mais pas avec des journalistes.

Quant aux éventuelles conséquences juridiques, on préfère ne rien dire à la FIFA. Sepp Blatter a de son côté appelé un de ses avocats mais finalement, comme la situation juridique est très floue, l'entretien aura finalement lieu dans un hôtel en face du musée.

Bientôt ses mémoires

Sepp Blatter a bien entendu des idées de revanche et il se définit toujours comme le «président suspendu». S'il se dit lésé par la décision de la FIFA, il semble avoir tiré un trait sur un éventuel retour au sommet de la fédération. Il n'a par contre toujours pas abandonné l'idée d'une réhabilitation.

En attendant, il rédige ses mémoires qu'il compte publier en allemand d'ici la fin de l'année afin de «mettre au point certaines choses». Sepp Blatter ne retrouvera jamais le pouvoir mais il veut avoir raison.

Football

(nxp)