Suisse

14 février 2019 14:42; Act: 14.02.2019 14:42 Print

Sepp Blatter sera convoqué en mars par la justice

Le Ministère public de la Confédération considère l'ancien président de la FIFA comme une «personne appelée à donner des renseignements».

storybild

Sepp Blatter lâchera-t-il le morceau sur l'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne? (Photo: Keystone)

Une faute?

Sepp Blatter a été convoqué par un procureur suisse en qualité de «personne appelée à donner des renseignements», en lien avec les soupçons de corruption autour de l'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne, a-t-on appris jeudi auprès de l'ancien président de la FIFA.

«Par le biais de mon avocat, j'ai reçu le 8 février une convocation à me rendre au bureau du procureur à Berne, en qualité de personne appelée à donner des informations dans l'affaire liée à l'attribution de la Coupe du monde 2006 à l'Allemagne», a indiqué à l'AFP l'ex-président de la FIFA, suspendu pour 6 ans de toute activité liée au football.

M. Blatter a été convoqué pour le 28 mars. «Ce n'est pas la première fois que je suis convoqué pour apporter des informations dans le cadre de cette affaire», a-t-il ajouté.

«Le secrétaire général de l'époque Urs Linsi, prétend que je lui ai donné des consignes précises, ce que je conteste», a ajouté l'ancien patron du football mondial, suspendu pour un paiement controversé de 2 millions de francs à Michel Platini, lui aussi suspendu.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert en novembre 2015 une enquête criminelle visant Franz Beckenbauer, en qualité de président du comité de candidature de l'Allemagne au Mondial-2006, ainsi que Horst Rudolf Schmidt, Theo Zwanziger, ex-président de la Fédération allemande de football (DFB) et Wolfgang Niersbach, membre du Comité de candidature et vice-président du Comité d'organisation du Mondial-2006.

Le MPC avait ensuite annoncé en novembre 2016 avoir mené des perquisitions en lien avec Urs Linsi, secrétaire général de la FIFA de juin 1999 à juin 2007.

Un paiement suspect de la fédération allemande

L'enquête ouverte le 6 novembre 2015 par la justice suisse porte «sur le paiement de 6,7 millions d'euros effectué en avril 2005 par la Fédération allemande de football (DFB) à Robert Louis-Dreyfus» (ex-patron d'Adidas, partenaire de la DFB).

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel avait jeté un pavé dans la mare fin octobre 2015 en avançant que l'Allemagne aurait utilisé un fonds secret de 10 millions de francs suisses (6,7 millions d'euros) pour acheter des voix et obtenir l'organisation du Mondial 2006.

En mai dernier, Theo Zwanziger, Wolfgang Niersbach et Horst Rudolf Schmidt été inculpés par la justice allemande pour «fraude fiscale aggravée» dans le cadre de cette affaire.

Football

(nxp/afp)