Football

25 août 2019 18:09; Act: 25.08.2019 18:17 Print

Servette brille et contrôle

par Daniel Visentini, Thoune - Les Grenat s'offrent un beau succès à Thoune (0-4). La confiance grandit encore.

storybild

Servette s'est brillamment imposé à Thoune. Le néo-promu compte déjà huit points au classement. (Photo: Keystone)

Une faute?

Chaleur étouffante, pression suffocante. Thoune se méfiait sans doute de ce Servette joueur, les Bernois ont souffert et transpiré sans pouvoir reprendre leur souffle pendant vingt bonnes minutes. Quelques dégagements maladroits, une incapacité à tenir le ballon face au bloc haut des Grenat: les Bernois ont résisté avant de craquer.

L'écrasante domination servettienne a peut-être bien provoqué cette relance douteuse de Faivre en direction de Sutter, qui glissait. C'est Stevanovic qui récupérait alors le ballon pour s'avancer sans être inquiété avant d'ajuster le petit filet du portier thounois (14e). Récompense logique pour Servette, punition sans appel pour le non-jeu des Bernois. Quand les Genevois ont doublé la mise quatre minutes plus tard, avec un coup franc de Wüthrich qui déposait la balle sur la tête de Rouiller, la Stockhorn Arena n'a pas bronché. Il y avait presque une forme de résignation qui flottait dans l'air.

Mais les Thounois n'ont pas pour habitude de baisser les bras si facilement, surtout à domicile. Et comme Servette avait un peu le besoin de souffler, Thoune a repris des couleurs. Timidement. Mais suffisamment pour une première alerte lors de sa seule action de jeu posée jusque-là: c'était la 23e minute de jeu Le réveil des Bernois n'a pas été fulgurant. Mais assez visible pour que les hommes de Schneider s'aventurent dans le camp genevois balle au pied. Avec les stéréotypes de leur 4-4-2 pas très créatif.

Servette a répondu présent

Ces longs ballons, ces luttes, c'était la deuxième phase de ce match qui commençait après la pause, avec des Grenat plus à la peine, qui n'arrivaient plus à priver les Bernois du ballon. Il a fallu du courage, de la solidarité, de la discipline. Une épreuve physique aussi. Sur tous ces points, Servette a répondu présent. Sans Kone, blessé, avec la blessure de Sauthier à la 74e minute, sans s'affoler, faisant preuve d'une belle maturité malgré les tentatives désordonnées de Thoune, qui touchera tout de même le poteau par accident (Munsy), ou qui contraindra Gonçalves à sauver sur la ligne pour l'occasion la plus nette.

La récompense de ces efforts est tombée à la 88e, quand les Grenat se donnaient un peu d'air dans le camp thounois. Un centre voyait la tête de Schalk être déviée par la main d'Havelaar: penalty équitable grâce à la VAR, transformé en deux temps par Wüthrich. Avant que Schalk n'inscrive le quatrième but d'une très belle victoire servettienne. Avec huit points au classement, Servette talonne Sion et ne cesse de confirmer son excellent début de saison.

Thoune - Servette 0-4 (0-2)

Stockhorn Arena, 6685 spectateurs.

Arbitre: M. Fähndrich.

Buts: 14e Stevanovic 0-1; 18e Rouiller 0-2; 88e pen. VAR Wüthrich en deux temps 0-3; 95e Schalk 0-4.

Thoune: Faivre; Glarner, Havenaar, Sutter (46e Musny), Joss (72e Chihadeh); Kablan (62e Salanovic), Gelmi, Stillhart, Hefti; Castroman, Rapp.

Servette: Frick; Sauthier (74e Souici), Rouiller, Sasso, Gonçalves; Cespedes, Cognat; Stevanovic, Wüthrich, Tasar (61e Imeri); Chagas (73e Schalk).

Avertissements: 19e Cespedes (jeu dur), 45e Glarner (jeu dur), 49e Wüthrich (jeu dur), 51e Gelmi (antijeu).

Football

(nxp)