Foot - Super League

14 décembre 2019 18:43; Act: 14.12.2019 21:41 Print

Servette se fait peur avant de passer l’épaule

par Daniel Visentini - Les Grenat battent Thoune après avoir été menés au score. Ils terminent l’année à une très belle cinquième place.

storybild

Le joueur genevois Jung-Bin Park, gauche, lutte pour le ballon contre le joueur bernois Sven Joss, droite, lors de la rencontre de football de Super League entre le Servette FC et le FC Thoune, ce samedi, 14 decembre 2019 au stade de Geneve. (KEYSTONE/Cyril Zingaro) (Photo: Keystone/Cyril Zingaro)

Sur ce sujet
Une faute?

Il aura fallu infiniment de patience à ces Servettiens qui voulaient terminer l’année en beauté. Face à un Thoune cantonné dans un 4-4-2 rigide et compact, rien d’évident. La semaine précédente, le Zurich plus joueur avait ouvert des espaces à ses dépens, qui avaient fait le bonheur de Park et Cie. Rien à voir avec ces largesses. Les Bernois, lanterne rouge du championnat, s’accrochent comme ils le peuvent à quelques vagues certitudes. Bloquer le jeu adverse et spéculer sur un contre, au cas où… Cela a failli marcher, avec un but bernois qui a fait trembler les Grenat. Mais Servette a su réagir, en quelques minutes, pour passer l’épaule et finir 2019 sur un succès mérité. De quoi boucler une très belle première partie de saison à une magnifique cinquième place, loin des affres habituellement promis au néo-promu.

Retour au match. Impossible de leur jeter la pierre à Thoune pour son style de jeu, c’était au contraire à Servette de faire la différence. Alain Geiger avait décidé d’aligner Wüthrich, le No 10 le mérite amplement. On sait sa situation: pas d’accord trouvé pour une prolongation de contrat avec les dirigeants et une décision drastique de ces derniers: en janvier, Wüthrich ne devrait pas participer au camp de préparation et devrait ensuite s’entraîner à l’écart du groupe. Si les dirigeants ne reviennent pas sur leur décision, c’était peut-être la dernière fois que le Neuchâtelois évoluait en grenat. Sentiment de gâchis, parce que le club lui doit beaucoup, il a été l’un des plus en vue pour la remontée en Super League.

En attendant, Wüthrich cherchait la faille comme ses coéquipiers. Sans la trouver. La plus grosse occasion aura été pour Cognat. Arrivé seul dans un angle un peu fermé, le Français manquait le coche à la finition, son péché mignon. Une tête de Kone, un tir contré de Wüthrich ou deux tentatives de Iapichino auraient pu débloquer la situation, mais il manquait toujours ce soupçon de détermination.

Ce frustre Thoune a profité de la situation. Après s’être ingéniés à étouffer les velléités d’un Servette qui avait de la peine à combiner, comme toujours contre ces équipes qui l’attendent, les Bernois ont profité d’un coup franc pour prendre l’avantage. Un coup de tête du grand Havenaar, qui devançait Rouiller pour tromper Frick. Inespéré, c’était la première tentative cadrée des Thounois…
Geiger réagissait aussitôt en faisant entrer un deuxième attaquant, Schalk, qui remplaçait un Wüthrich applaudi par le public. Et Servette retrouvait le même dilemme: briser les deux lignes de quatre qui barraient son chemin.

Pour répondre au coup franc victorieux de Thoune? Un coup franc victorieux de Servette. Avec un défenseur aussi à la réception de l’envoi de Park: Steve Rouiller, qui plaçait une volée de fin limier pour tromper Faivre. Les Grenat, enfin relancés, pouvaient reprendre leur pression.

Ils n’ont pas attendu longtemps après l’égalisation pour passer l’épaule. Sur un centre, Joss y allait d’une poussette dans le dos de Schalk. Le Néerlandais s’y prenait à deux fois pour transformer lui-même (premier penalty à retirer pour trafic prématuré dans la surface).

Une dernière frayeur avec un sauvetage in extremis de Rouiller et les Grenat pouvaient savourer leur victoire, un brin laborieuse mais acquise avec caractère. De quoi passer la pause au chaud.

Servette – Thoune 2-1 (0-0)

Stade de Genève, 5084 spectateurs. Arbitre: M. Bieri.

Buts: 51e Havenaar 0-1; 66e Rouiller 1-1; 72e Schalk pen. 2-1.

Servette: Frick; Sauthier, Rouiller, Sasso, Iapichino; Ondoua, Cognat; Stevanovic, Wüthrich (57e Schalk), Park (74e Tasar); Kone (88e Routis).

Thoune: Faivre; Joss, Havenaar, Gelmi, Kablan (74e Ahmed); Tosetti, Stillhart, Roth, Hefti (46e Fatkic); Salanovic, Munsy (56e Rapp).

Avertissements: 70e Joss (antijeu), 86e Frick (antijeu), 94e Schalk (réclamation).

Football