Foot - Super League

08 décembre 2019 15:32; Act: 08.12.2019 18:15 Print

Un Sion complètement dépassé coule à Bâle

par Florian Vanney - Le FC Sion n'a pas pesé bien lourd face à la machine bâloise. Les Valaisans n'ont tenu qu'un quart d'heure avant de sombrer.

storybild

(Photo: Keystone/Georgios Kefalas)

Sur ce sujet
Une faute?

On attendait l’ancien Bâlois Seydou Doumbia, dans ce Parc Saint-Jacques qu’il a tant fait vibrer par le passé, mais c’est l’ex-Sédunois Eray Cömert qui a illuminé le début de rencontre entre le FC Bâle et Sion. Le défenseur central s’est retrouvé seul à trente mètres. La logique aurait voulu qu’il cherche un partenaire sur le côté ou qu’il glisse un ballon piqué dans la mêlée devant lui. Mais non, l’homme a choisi d’armer une frappe. Et quelle frappe! Un missile qui est venu se loger juste sur la latte de Kevin Fickentscher, totalement impuissant (23e). La couleur était donnée de la plus belle des manières, le festival bâlois pouvait commencer.

Une statistique suffit pour dire le calvaire vécu par les Valaisans dimanche à Saint-Jacques: ils ne se sont pas procuré la moindre occasion nette. Il y a eu quelques impulsions venues des pieds de Bastien Toma et de Pajtim Kasami, mais sans que celles-ci n’aboutissent sur quoi que ce soit de concret. Il y a des jours où le FC Sion s’est sabordé lui-même, mais sur ce coup-là il faut simplement reconnaître l’immense supériorité rhénane. Jamais les hommes du duo Christian Zermatten/Sébastien Bichard n’ont été en mesure de ramener ne serait-ce qu’un point de son déplacement.

Les observateurs de ce match à sens unique n’avaient donc qu’à confortablement s’installer et à apprécier la démonstration «rot blau». Après l’ouverture du score magique d’Eray Cömert, Arthur Cabral a doublé la mise d’un autre geste pas affreux. Parti en solitaire tenter sa chance face à Kevin Fickentscher, l’unique attaquant de point de l’alignement de Marcel Koller a très joliment piqué sa balle par-dessus le portier valaisan (45e).

Le cavalier seul du FCB a continué après le thé. Après avoir touché la latte, Cabral y est allé de son doublé d’une tête sur corner (57e). L’ancien Xamaxien Afimico Pululu, au terme d’une des nombreuses actions de classe des hôtes, a parachevé le travail (4-0, 68e). Les Bâlois soufflent à nouveau dans le coup du leader Young Boys, en revenant à une longueur. Nouveau coup d’arrêt, en revanche, pour le FC Sion, qui ne pourra pas se permettre de prendre à la légère le dernier match de l’année, dimanche à Tourbillon face à Neuchâtel.

Bâle - Sion 4-0 (2-0)

Saint-Jacques, 22274 spectateurs. Arbitre: Fedayi San.

But(s): 23e Cömert 1-0; 45e et 57e Cabral 3-0; 68e Pululu 4-0.

Bâle: Omlin; Widmer, Cömert, Alderete, Petretta; Xhaka (86e Marchand), Zuffi; Zhegrova, Stocker, Pululu (74e Campo); Cabral (79e Ademi). Entraîneur: Marcel Koller.

Sion: Fickentscher; Maceiras, Kouassi, Ruiz, Lenjani; Patrick, Grgic, Toma, Facchinetti (53e Itaitinga); Kasami (79e Edgar André); Doumbia (58e Cotter). Entraîneurs: Sébastien Bichard et Christian Zermatten.

Avertissements: Cabral (38e, antijeu), Cotter (64e, antijeu), Maceiras (73e, altercation), Cömert (73e, altercation).

Football