Football

16 mars 2019 21:14; Act: 16.03.2019 22:51 Print

Sion-GC définitivement interrompu à cause de feux

par Tim Guillemin, Sion - Les ultras de GC ont lancé à trois reprises des engins pyrotechniques sur la pelouse en plein match, samedi, alors que Sion menait 2-0. Grasshopper risque gros.

La vidéo tournée par le journaliste Johan Tachet au stade Tourbillon montre que les fans étaient chauds.
Sur ce sujet
Une faute?

La troisième fois a été celle de trop! M. Tschudi avait déjà interrompu la rencontre entre Sion et Grasshopper à deux reprises lorsque les supporters de GC ont à nouveau lancé des engins pyrotechniques sur la pelouse, alors que le jeu avait repris et que Sion menait 2-0, comptant virtuellement onze points d’avance sur son adversaire du jour, dernier de Super League. La partie en était à sa 55e minute lorsque M. Tschudi a renvoyé les deux équipes au vestiaire une troisième fois. Les joueurs et le staff de GC sont alors ressortis pour venir parler à leurs fans, mais ils n’ont récolté que des insultes, sans aucune garantie d’arrêts des jets de projectiles. L’arbitre neuchâtelois de la rencontre a alors pris ses responsabilités en prononçant l’arrêt de la partie.


L’annonce officielle de la non-reprise du match a été effectuée via les haut-parleurs du stade quelques minutes plus tard, sous les sifflets du public. Grasshopper, évidemment, risque très gros. Le match sera quasiment à coup sûr donné gagnant 3-0 pour Sion sur le tapis vert et les Sauterelles ne s’en tireront pas sans une énorme amende, des huis-clos, voire des points de pénalité. A la misère sportive risquent donc de s’ajouter bien des tracas administratifs.

Sion a été convaincant en première période, menant très logiquement de deux buts. Roberts Uldrikis, titulaire en pointe, a pu tacler au fond un centre-tir d’Ermir Lenjani, qui avait été lancé dans la profondeur par Pajtim Kasami (21e, 1-0). Les trois mêmes hommes ont été à l’origine du deuxième but, avec une déviation de la tête d’Uldrikis, une reprise contrée de Lenjani et une finition brutale de Kasami, de près (30e, 2-0). Les Valaisans ont cadré cinq tirs en première période et ils en ont été récompensés par cet avantage très mérité de deux buts. Le 4-2-3-1 de Murat Yakin fonctionnait parfaitement face à des Sauterelles affligeantes de faiblesse.

Sans Ayoub Abdellaoui, ni Alex Song et Jan Bamert (les deux derniers étaient titulaires un peu plus tôt dans l’après-midi avec les M21, défaits 5-0 par Stade-Lausanne-Ouchy en Promotion League), les Valaisans ont montré un bel état d’esprit, comme si la (pour l’instant) légère reprise en main présidentielle avait fait de l’effet dans les têtes. Ce constat est évidemment à relativiser vu l’apathie de GC en ce samedi soir, mais sur le plan de l’attitude, il n’y a absolument rien à redire sur ce qu’ont montré les joueurs du FC Sion. A noter que les supporters valaisans n’ont absolument rien à se reprocher concernant l’arrêt de la partie.



 
FC Sion 1909 – Grasshopper Club Zurich 1896 interrompu à la 55e (2-0)

Tourbillon: environ 7000 spectateurs (non communiqué)

Arbitre: M. Tschudi

Buts: 21e Uldrikis 1-0, 30e Kasami 2-0

Avertissements: 11e Rhyner (jeu dur), 28e Ajeti (jeu dur)

Notes: Sion sans Mitryushkin, Djitté, Raphaël, Kukeli, Adryan, Ndoye et Maisionnial (blessés). GC sans Arigoni (blessé).

Sion, en blanc, en 4-2-3-1:
Fickentscher; Maceiras, Kouassi, Neitzke, Morgado; Zock, Grgic; Fortune (46e Toma), Kasami, Lenjani; Uldrikis.   
Entraîneur: Murat Yakin

GC, en noir, en 3-4-3:
Lindner; Ajeti (46e Nathan), Holzhauser, Rhyner; Ravet, Kamber, Sigurjonsson, Pusic; Bajrami, Pinga (46e Lika), Caiuby.
Entraîneur: Tomislav Stipic    


Football