Affaire FC Sion

18 décembre 2011 22:42; Act: 18.12.2011 22:51 Print

Sion ne redoute pas la suspension de la FIFA

par Oliver Dufour/si - L'instance a lancé, samedi, un ultimatum à l'ASF. Elle lui demande de régler au plus vite le dossier des six joueurs valaisans jugés non qualifiables. Faute de quoi de lourdes sanctions tomberaient.

storybild

Le président sédunois, Christian Constantin, est plus que jamais déterminé à obtenir gain de cause. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ils voudraient suspendre toutes les équipes du pays? C’est ridicule. Je vous parie qu’en quelques jours un tribunal invaliderait cette décision», a réagi l’avocat Alexandre Zen-Ruffinen. La FIFA n’a pourtant pas fait dans la dentelle: si l’ASF n’a pas sanctionné le FC Sion d’ici au 13 janvier 2012, elle sera suspendue, avec de possibles conséquences pour le football suisse sur le plan international. Une réaction «incontrôlée» pour les partisans du club valaisan.

L’ouverture jeudi d’une procédure disciplinaire contre le FC Sion par la Swiss Football League (SFL) illustrait à elle seule «l’absurdité» de la situation, selon les Sédunois. «C’était une réaction dictée par la peur, face à la menace croissante de la FIFA, a estimé Alexandre Zen-Ruffinen. La SFL devrait déjà lire son propre règlement, qui stipule qu’on n’entre pas en matière sur un fait plus de cinq jours après qu’il s’est produit.» Or, la qualification des six «recrues» du club date du mois d’août.

«Je ne suis pas surpris de la décision de la FIFA, a pour sa part confié Christian Constantin. Elle a commis beaucoup d’erreurs et présente maintenant la facture aux autres.» Le président sédunois prévoit de déposer une plainte pénale pour contrainte contre Sepp Blatter, président de la FIFA. Il veut qu’il s’explique devant la justice.

(ats)