Football

20 juillet 2019 20:00; Act: 20.07.2019 20:02 Print

Stade Lausanne-Ouchy s'incline à Zurich

par Jean-Claude Schertenleib / Zurich - Le néo-promu vaudois a concédé une défaite face à GC (2-1) pour ses débuts en Challenge League.

storybild

La réduction du score lausannoise (tombée à la 89e minute) n'a pas suffi pour les visiteurs (en vert). (Photo: Keystone)

Une faute?

Nerveux, crispés, les néo-promus sont immédiatement placés devant leurs nouvelles réalités. Sur la première accélération zurichoise, GC s'offre un joli coup franc à 25 mètres et, sur le coup de coin qui s'ensuit, Guedes va sauver à deux reprises le Stade Lausanne-Ouchy.

Le SLO touche la barre

Rapidement, néanmoins, les têtes et les jambes vont se libérer côté vaudois et, après la belle occase de Parapar (10e), c'est Lahiouel qui trouve le montant de la cage de Salvi, après une déviation du bout des doigts du gardien zurichois (13e).

Piqûre de rappel sans frais pour GC qui, sur l'action suivante, va obtenir un penalty. Ben Khalifa s'élance, Guedes plonge du bon côté mais n'évite pas le but. C'est 1-0 et, dès ce moment et jusqu'à la pause, c'est bien le Stade Lausanne qui va s'offrir les meilleures occasions (Lahiouel encore, puis Manière, dont la reprise de la tête oblige Salvi à sortir le grand jeu). Il y a des idées dans le camp vaudois et, immanquablement, quelques questions côté zurichois, notamment face à la lenteur de sa ligne de défense.

Deux changements à la pause

Andrea Binotto est bien placé pour comprendre que son SLO peut encore réaliser quelque chose en cette grande première et il n'hésite pas à lancer des forces vives dans le jeu après la pause. Las, même si la machine GC n'est pas encore au mieux de sa forme, elle reste nettement une plus grosse cylindrée que le néo-promu, qui va payer au prix fort une erreur de son milieu de terrain à la 55e. Cabral part sur la gauche, son défenseur n'arrive pas à le retenir suffisamment, centre et reprise de Pusic, il n'y a rien à redire, c'est 2-0.

Fin des illusions? Non, car à la 89e minute, alors que le jeu s'est installé dans le camp de défense zurichois, le Stade réduit la marque sur un penalty parfaitement transformé par Mbuyi. Les quatre minutes de temps additionnel ont été animées pour les Sauterelles, Salvi s'interposant à deux reprises sur sa ligne. Dommage pour le SLO, mais les promesses sont là.

Football

(nxp)