Football

10 novembre 2019 17:52; Act: 10.11.2019 17:52 Print

Stade-Lausanne n'y arrive plus

par Florian Vaney, Kriens - Le SLO a subi la loi de Kriens au Kleinfeld dimanche (3-0). Les Lausannois n'ont plus gagné en Challenge League depuis fin septembre.

storybild

Manière et ses coéquipiers vivent des moments difficiles. (Photo: Keystone)

Une faute?

Des bons souvenirs face à Kriens, Stade-Lausanne-Ouchy n'en manquaient pas. Sa dernière victoire en championnat date d'ailleurs de la venue des Lucernois à Colovray, le 28 septembre.

Et si les Stadistes ont eu droit à un huitième de finale de prestige contre le FC Bâle il y a dix jours, c'est parce qu'ils avaient préalablement retourné une situation quasi désespérée un mois plus tôt au Kleinfeld (de 2-0 à 2-4). Mais dimanche après-midi, pour leur retour dans l'antre du SCK, rien ne s'est passé comme prévu pour les Lausannois.

Les blessés n'ont pas aidé? Vrai, puisque le SLO a dû composer sans son taulier Andy Laugeois à mi-terrain, ni Dylan Tavares et Konan Oussou. Avec la profondeur de son contingent et ses moyens, ce genre d'absence pèse lorsqu'on s'appelle Stade-Lausanne.

Reste que le onze d'Andrea Binotto avait tout de même fière allure sur le papier et que ce sont, en grande partie, ces joueurs qui ont aussi permis au néo-promu de vivre un premier tour très abouti.

Trop impatients

Sauf que voilà, depuis un mois et demi, Stade n'y arrive plus, pour bon nombre de raisons différentes. Celle qui lui a coûté une sixième défaite de rang dimanche? Disons qu'Axel Danner et ses coéquipiers ne se sont pas vraiment appuyés sur leurs qualités. Trop impatients avec et sans ballon, ils se sont rapidement retrouvés dans une situation inconfortable, puis carrément irréversible.

En fait, Stade-Lausanne a concédé coup sur coup deux buts quasi identiques. Deux coups francs excentrés, une fois à gauche, une fois à droite, de Daniel Follonier. Le premier (25e) a atterri sur la tête de Jan Elvedi, le second (30e) sur celle d'Asumah Abubakar. 2-0.

Dans les airs, le SLO n'a pas eu son mot à dire. Juste avant le retour au vestiaire, Igor Tadic a enfoncé le clou en reprenant victorieusement un centre de Nico Siegrist. Plus rien ne sera marqué.

Malgré deux changements offensifs dès la 46e minute, les visiteurs ne sont pas parvenus à mettre le feu dans la défense adverse après le thé. Avec la victoire de Chiasso à Wil, la barre n'est plus qu'à quatre points.

Le hasard faisant bien les choses, le prochain match des Vaudois aura pour cadre le Tessin et le stade Riva IV. Ce sera le 23 novembre et, ce jour-là, le SLO devra retrouver son visage conquérant

Florian Vaney, Kriens

Kriens - Stade-Lausanne-Ouchy 3-0 (3-0)

Kleinfeld, 1250 spectateurs. Arbitre: M. Wolfensberger.

Buts: 25e Elvedi 1-0; 30e Abubakar 2-0; 45e Tadic 3-0.

Kriens: Osigwe; Costa, Elvedi, Fäh, Mijatovic; Kukeli, Bürgisser (82e Wiget); Siegrist (63e Teixeira), Abubakar, Follonier (53e Dzonlagic); Tadic (63e Sadrijaj). Entraîneur: Bruno Berner.

Stade-Lausanne:Barroca; Danner, Manière, Mfuyi, Samandjeu; Perrier, Gaillard (46e Dalvand); Parapar (70e Delley), Gazzetta (46e Lahiouel), Ndongo (57e Amdouni); Eleouet. Entraîneur: Andrea Binotto.

Avertissement: Danner (77e, jeu dur).

Expulsion: Delley (81e, jeu dur).

Football

(nxp)