Champions League

09 mars 2011 20:07; Act: 09.03.2011 22:58 Print

Tottenham élimine l’AC Milan

Tottenham s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, grâce à un 0-0 obtenu à domicile contre l'AC Milan. Les Anglais avaient gagné 1-0 à l'aller.

Sur ce sujet
Une faute?

Et White Hart Lane a chanté. L'occasion le méritait amplement: pour la première fois depuis 1962, Tottenham disputera donc les quarts de finale de la Ligue des champions. Les Spurs, qui avaient gagné jusqu'ici leurs quatre matches de la compétition à domicile tout en marquant la bagatelle de 14 buts, n'ont cette fois pas trouvé le chemin des filets.


Mais l'essentiel a été préservé, à savoir la qualification. Celle-ci sera d'autant plus savourée par le fait que le rival local honni, Arsenal, ne sera pas au rendez-vous des quarts. Cela va chambrer entre supporters des deux grands clubs du nord de Londres...


L'AC Milan prenait assez vite une nette emprise sur le jeu. Les Italiens manifestaient une large supériorité technique et récupéraient très vite le ballon. En face, les Spurs étaient contraints à reculer. Heureusement pour eux, leur défense centrale tenait le choc, à l'image de Gallas, qui sauvait sur sa ligne après un tir manqué de Robinho qui avait rebondi sur un défenseur (26e).


Le portier Gomes, qui semblait parfois fébrile, notamment dans son jeu au pied, se montrait par contre intraitable sur un violent coup franc d'Ibrahimovic (32e), qui formait avec Pato et Robinho un trident offensif inquiétant pour les hommes d'Harry Redknapp. Le manager des Spurs pouvait être soulagé d'atteindre le repos avec un score de parité, tant son équipe avait subi et n'avait rien produit de dangereux.


A la reprise, les Anglais tentaient de jouer plus haut, et plus vite. Sur un centre de Lennon, Crouch manquait totalement sa tête alors qu'il se trouvait en position très favorable (46e). Le géant des Spurs connaissait un match difficile en se faisant sanctionner dans la majorité de ses duels aériens avec Thiago Silva. La partie s'équilibrait au fil des minutes, les Milanais semblant accuser une certaine fatigue, ce qui n'était pas forcément le cas en face. Ainsi, Lennon trouvait davantage d'espaces pour aller menacer la défense italienne.


Les rossoneri passaient tout près du but à la 65e sur un essai de Robinho que Gomes relâchait, mais la mêlée qui suivait ne donnait rien. Un nouveau frisson parcourait White Hart Lane à la 77e sur un tir de Pato qui frôlait le poteau, au terme d'une belle action collective. Les nerfs des bruyants fans des Spurs étaient encore mis à rude épreuve dans les arrêts de jeu sur un tir de Robinho. L'AC Milan peut regretter les quelques occasions ratées, mais aussi la discrétion d'Ibrahimovic, une fois encore très décevant dans un grand rendez-vous.