Football

15 décembre 2019 17:50; Act: 15.12.2019 20:02 Print

City écrase Arsenal, Tottenham se replace

Les Mancuniens ont passé trois buts aux Gunners et les Londoniens ont gagné un match qu'ils auraient dû perdre.

storybild

Kevin de Bruyne a presque battu Arsenal tout seul. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Manchester City et Tottenham, qui sont allés battre Arsenal (3-0) et Wolverhampton (2-1), dimanche pour la 17e journée de Premier League, reviennent sur Leicester et Chelsea qui les devancent au classement et qu'ils reçoivent la semaine prochaine.

Dans le sillage d'un Kevin de Bruyne auteur d'un doublé et d'une passe décisive, Manchester City n'a mis que 40 minutes à couler Arsenal chez lui.

Grâce à ce succès, les hommes de Pep Guardiola pourraient revenir à un point de Leicester (2e), qu'ils reçoivent à l'Etihad samedi prochain.

Côté Gunners, le sursaut à West Ham (3-1) la semaine passée a fait long feu et ils ne pouvaient rien espérer en affichant aussi peu d'intensité défensive face à City.

Très bonne affaire de Tottenham

Tottenham a réalisé une excellente opération en ramenant trois points absolument pas mérités de Wolverhampton.

Dominés pendant presque tout le match, mais réalistes, les Spurs reviennent à 3 longueurs de Chelsea et des places qualificatives pour la Ligue des Champions avant de recevoir les Blues dimanche prochain.

«Ce sont trois points incroyables. On a résisté à leur état d'esprit (...) Les Wolves sont une équipe fantastique. C'est une grande victoire. C'est très difficile de contrôler le match face à eux», a souligné José Mourinho après le match.

Manchester United accroché

Après deux victoires probantes contre Tottenham et Manchester City, United est retombé dans ses travers face à un club moins huppé, Everton (1-1), devenu bien plus accrocheur depuis que l'Écossais Duncan Ferguson assure l'intérim sur le banc après le limogeage du Portugais Marco Silva.

«Nous sommes déçu de ne pas avoir les trois points. Nous n'avons pas trouvé les bonnes solutions pour remporter le match à la fin. On les a fait reculer et si une équipe méritait de gagner, c'était nous», a pesté Solskjaer.

Ce point laisse tout de même United à la 6e place à 4 longueurs de Chelsea.

Football

(afp)