Ukraine

04 décembre 2014 18:17; Act: 04.12.2014 18:26 Print

UEFA: «la Crimée est une zone spéciale»

Le comité exécutif de l'UEFA a interdit aux clubs de Crimée de participer aux compétitions organisées par la Fédération russe à partir du 1er janvier 2015.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«La Fédération russe de football ne peut pas organiser de matches en Crimée sans l'accord de l'UEFA et de l'Ukraine», a déclaré le secrétaire général de l'instance européenne Gianni Infantino.

L'Ukraine a perdu la Crimée, annexée en mars à la Russie, et combat une rébellion armée prorusse dans l'Est depuis sept mois. Le conflit a fait plus de 4300 morts.

«A la suite de la décision du panel d'urgence de l'UEFA du 22 août, le comité exécutif a décidé d'interdire aux clubs de Crimée de participer aux compétitions organisées par la Fédération russe à partir du 1er janvier 2015», a déclaré le secrétaire général de l'UEFA.

«Jusqu'à nouvel ordre, la Crimée sera considérée comme une zone spéciale», a-t-il également déclaré.

«L'UEFA va également financer le développement du football en Crimée, avec notamment des initiatives en faveur des jeunes et pour les infrastructures», a-t-il dit. «Cette solution nous met en conformité avec les statuts de l'UEFA et de la Fifa», a-t-il conclu.

Depuis le 22 août, l'UEFA opposait déjà son veto à la participation des clubs de Crimée aux compétitions organisées par la Fédération russe (RFS), leurs matches, dans ce cadre, n'étant «pas reconnus».

L'UEFA avait ensuite mis sur pied, le 18 septembre, un groupe de travail, qui a présenté jeudi sa recommandation au comité exécutif de l'instance, véritable gouvernement du foot européen.

Les deux équipes de Crimée qui évoluaient en première division ukrainienne, le Tavria Simferopol et Sébastopol, ont été dissoutes peu après l'annexion. Trois clubs créés depuis lors ont intégré la troisième division russe (TSK Simferopol, SKCF Sébastopol et Zhemchuzhina Yalta).

L'UEFA avait déjà décidé à la mi-juillet qu'il ne pourrait y avoir, «jusqu'à nouvel ordre», de matches entre clubs russes et ukrainiens dans les compétitions qu'elle organise, pour des raisons de sécurité. Les tirages au sort des tours préliminaires de Ligue des champions et d'Europa League ont appliqué ce principe restrictif.

(afp)