31 mai 2008 11:53; Act: 31.05.2008 19:09 Print

Ulrich Stielike reprend Sion

Christian Constantin tient son nouvel homme fort en la personne d'Uli Stielike qui succède à Alberto Bigon au poste d'entraîneur du FC Sion.

Une faute?

L'ancien joueur du Real Madrid au glorieux palmarès a signé un contrat de trois ans avec le club valaisan. Il sera assisté dans sa tâche par Claude Mariétan.

Le duo au caractère bien trempé devra dans un premier temps remettre le FC Sion au niveau des meilleurs équipes d'Axpo Super League. Sur le moyen terme, l'objectif avoué du président est d'atteindre la Ligue des Champions. «Sion a terminé sa saison loin des grosses cylindrées que sont YB, Bâle, Zurich et GC, précise Stielike. Lorsque nous aurons rattrapé le terrain perdu, nous travaillerons à rejoindre l'élite du football européen».

Un palmarès impressionnant

Ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Stielike n'en est pas à ses premiers pas en Suisse. L'aventure helvétique de l'ancien international allemand a commencé à Neuchâtel en 1985 en tant que joueur. Lorsqu'il a rejoint Xamax avec lequel il a gagné deux championnats, il comptait déjà un palmarès impressionnant: trois titres de champions d'Allemagne, une Coupe d'Allemagne avec Borussia Mönchengladbach, cinq titres en Espagne avec le Real Madrid (trois championnats, deux coupes), deux trophées européens en Coupe de l'UEFA. En 42 sélections avec l'équipe nationale allemande, Stielike a par ailleurs remporté l'EURO 1980 et a été vice-champion du monde en 1982.

En tant qu'entraîneur, Stielike a dirigé la sélection nationale suisse de 1989 à 1991, puis Neuchâtel Xamax de 1992 à 1994. De 2003 à 2006, il est à la tête des espoirs allemand. C'est à la suite de cette expérience, qu'il est nommé à la tête de la Côte d'Ivoire.

Un duo inséparable

Uli Stielike ne cache pas sa confiance absolue en son assistant chablaisien Claude Mariétan, responsable technique de l'Association genevoise de football. «Si un jour je souffre d'une grippe qui me retient au lit, je laisserai Claude prendre l'équipe en main en toute confiance», explique l'Allemand de 54 ans.

Les deux hommes se cotoyaient déjà à Neuchâtel, mais leur duo prendra véritablement son essor avec la sélection de Côte d'Ivoire qu'il prend en charge en 2006. Si des raisons familiales ont éloigné Stielike de ses fonctions professionnelles au moment de la CAN 2008, leur excellent travail au sein l'équipe ivoirienne ne doit pas être mis en doute.

Une tâche difficile

Prendre le FC Sion en main n'est jamais de tout repos. Les deux hommes en sont pleinement conscients, mais tous deux se réjouissent du travail qui les attend en Valais. «Même si les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous, le public valaisan demeure fidèle et suit son équipe en nombre», explique un Stielike enthousiaste.

Le duo prendra l'équipe en main dès la reprise de l'entraînement au début juin, soit un peu plus d'un mois avant le début du championnat suisse.

(ats)