Football - France

10 août 2018 08:42; Act: 10.08.2018 11:19 Print

Un champion du monde va se faire les mollets

Il faut toujours se méfier, quand on fait des paris débiles. Car on n’est jamais à l’abri de les gagner. Pas vrai, Monsieur Matuidi?

storybild

Quand Blaise Matuidi s'est rendu compte qu'il devrait honorer son pari. (Photo: Keystone/AP/Natacha Pisarenko)

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a quatre ans, avant que la France ne soit éliminée de la Coupe du monde au Brésil, Blaise Matuidi avait déclaré que si les Bleus l’emportaient, il partirait à vélo de Troyes, là où il a été formé, pour rallier Paris, là où il évoluait, pour fêter ça. «Heureusement» pour lui, la défaite en quart de finale contre l’Allemagne l’a épargné.

Sauf que le milieu défensif n’apprend pas de ses erreurs: avant le Mondial russe, il s’était quelque peu laissé aller sur une chaîne française, assurant qu’en cas de succès, il partirait de Turin et irait jusqu’à Paris en bicyclette en cas de succès en finale. «Pas de chance», c’est exactement ce qui est arrivé le 15 juillet dernier au Stade Loujniki de Moscou face à la Croatie...

Du coup, le bon Blaise est mal pris. Mais beau joueur, il a assuré qu’il honorerait sa promesse. «Mais ça ne va pas être simple, parce que je vais devoir trouver le temps», a-t-il déclaré dans des propos recueillis par la «Gazzetta». Il n’y a sans doute pas que le calendrier qui s’annonce compliqué, puisque Turin et Paris sont éloignés de 717 kilomètres. Et il faudra aussi passer les Alpes.

Matuidi n’est pas le seul Champion du monde à s’être un peu enflammé avant de rejoindre la Russie. Le Marseillais Adil Rami avait aussi tenté un pari encore plus risqué, devant les caméras de TF1. En cas de succès, il souhaitait défier un certain Teddy Riner sur le tatami. Le judoka fait 2m04, pèse plus de 130 kilos et a gagné 11 titres Mondiaux. Bonne chance!

Football

(rca)