Football

20 octobre 2019 09:57; Act: 20.10.2019 10:00 Print

Un début de match surréaliste au Mexique

Non payés, les joueur de Veracruz ont refusé de jouer pendant quatre minutes. Les Tigres de Monterrey en ont profité...

Une faute?

C'est à un début de match complètement surréaliste qu'on a assisté vendredi soir au Mexique. Les Tiburones Rojos (Requins Rouges) de Veracruz recevaient les Tigres de Monterrey (l'équipe du Français Pierre-André Gignac) pour le compte de la 13e journée de championnat.

Les Tiburones Rojos souhaitaient ne pas jouer ce match, pour protester contre le non-paiement de leurs salaires. Mais la Fédération mexicaine de football a balayé leur demande et est même devenue menaçante, maintenant la rencontre. Les joueurs de Veracruz ont alors décidé de ne pas jouer pendant les quatre premières minutes du match.

Après une période d'observation de plus d'une minute, durant laquelle on a vu des joueurs rouges qui ne bougeaient pas plus que des piquets et leurs adversaires en jaune ne pas savoir quelle attitude adopter, les choses se sont relativement précipitées. Gignac est allé forcer le gardien adverse à dégager, et son coéquipier Vargas a ouvert le score après 1'40'', d'un tir lointain.

Les Tiburones Rojos ayant redonné le ballon aux Tigres sitôt après l'engagement, puis après une touche, Gignac a doublé la mise après 3'26'' de jeu, d'un plat du pied pris de quarante mètres environ, que le gardien et les défenseurs adverses ont regardé passer, sous les yeux des remplaçants, alignés debout le long de la ligne de touche.

Ce n'est qu'après ce but que les Requins Rouges ont retrouvé de l'appétit et ont recommencé à jouer. Mais ils ne se sont jamais remis de ce faux départ assumé, puisqu'ils se sont finalement inclinés 3-1.

Football

(Sport-Center)