Hooliganisme

02 octobre 2011 18:16; Act: 02.10.2011 22:00 Print

Un derby dérape à Zurich

Triste moment pour le football zurichois: le match de Super League entre Grasshopper et le FC Zurich a dû être interrompu dimanche en raison de débordements de supporters. GC menait alors 2-1.

Une faute?

Des hooligans ont fait parler d'eux dimanche à Zurich. Le match de football entre Grasshopper (GC) et le FC Zurich (FCZ) au stade du Letzigrund a été interrompu à la 77e minute en raison de troubles provoqués par des spectateurs, lesquels ont fait six blessés légers.

La police zurichoise a pu empêcher de nouvelles échauffourées à l'extérieur du stade, a-t-elle fait savoir dimanche soir dans un communiqué. La situation s'est calmée vers 20h45.

Quatre personnes ont été arrêtées, dont un Suisse de 28 ans qui a été déféré au ministère public zurichois pour lésions corporelles. Les trois autres hommes ont été relâchés après identification.

L'origine de l'incident dans le stade n'est pas encore clairement établie. Un reporter de Sportinformation qui était sur place a expliqué que dans leur secteur, des supporters de GC ont masqué leur visage avant de provoquer les supporters adverses en brûlant des drapeaux du FCZ.

Des fans du FCZ ont alors traversé la tribune orientale, neutre, en jetant un pétard lumineux en direction du secteur des supporters de GC. Tumulte et bagarres ont alors éclaté, qui ont fait quelques blessés légers, a indiqué à l'ats le porte-parole de la police Marco Bisa.

L'arbitre Sascha Kever a estimé que la sécurité des joueurs n'était plus garantie. Il a renvoyé les deux équipes au vestiaire. Après discussion avec les entraîneurs, il a décidé d'interrompre définitivement la partie. Grasshopper menait alors 2 à 1.

Il appartient à la Swiss Football League de statuer sur ce cas qui ne s'annonce pas simple, dans la mesure où les responsabilités semblent difficiles à établir. Le match pourrait être rejoué, ou seules les treize dernières minutes, en conservant le score. Autre possibilité: infliger une défaite par forfait à l'une des deux équipes.

Réaction embarrassée

Dimanche soir, les responsables des deux clubs se sont montrés embarrassés. «Je suis sans voix», a déclaré le président de Grasshopper Roland Leutwiler à la Télévision suisse alémanique. De telles scènes le rendent triste. «Le football suisse n'a pas mérité cela».

Le directeur sportif du FCZ Fredy Bickel a dit penser «aux familles dans le stade». Il s'est aussi demandé ce que de tels événements pourraient détruire «dans le football suisse et zurichois».

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roland le 02.10.2011 20:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ce

    Et voilà, on y arrive. Une bande d'abrutis qui arrivent à arrêter un match. Et à ce rythme ce n'est sûrement pas le dernier ou bien ce sera le décès d'un supporter...

  • pépère le 03.10.2011 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Censuré??

    Mon commentaire sera probablement censuré. On ne veut pas reconnaitre l'origine des maux qui nous gangrènent: les DROITS de l'homme. On a le droit de tout faire en quasi totale impunité. La gauche internationale qui nous a attiré dans cette fosse à purin en est très fière. Donnons un sérieux coup de barre, écrivons les DEVOIRS de l'homme et tout cela changera.

  • jean-paul sakozy le 03.10.2011 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    couards

    ces petits lâches avec leurs cagoules devraient être traités comme il se doit: la sécurité devrait aller les chercher et les foutre au cachot pendant 2-3 semaines avant comparution devant un juge, puis retour au cachot pour quelques temps. C'est IN-CRO-YA-BLE qu'on les laisse faire. C'est pas le tout de jouer au dur, faudrait les faire assumer. Mais la SFL ne fait strictement rien contre, comme d'habitude.

Les derniers commentaires

  • pépère le 03.10.2011 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Censuré??

    Mon commentaire sera probablement censuré. On ne veut pas reconnaitre l'origine des maux qui nous gangrènent: les DROITS de l'homme. On a le droit de tout faire en quasi totale impunité. La gauche internationale qui nous a attiré dans cette fosse à purin en est très fière. Donnons un sérieux coup de barre, écrivons les DEVOIRS de l'homme et tout cela changera.

  • Clouseau le 03.10.2011 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Agir pour vaincre la violence !

    Plutôt que de chercher misère au FC Sion, la SFL serait inspirée de concentrer son énergie à traiter enfin le problème de la violence dans et autour des stades ! Faudra-t-il mort d'homme pour que les docteurs de la SFL prennent enfin le problème au sérieux ?

    • lalita le 03.10.2011 16:00 Report dénoncer ce commentaire

      en commencant avec le pire des club

      Niveau violence autour de stade et dégat matériel, le FC sion est également premier de liste avec ceux de ce derby pour pallier au titre d'animaux. la SFL devrait alors simplement faire jouer ces match à huis-clos et ainsi les match pourront enfin se jouer comme ils méritent, de facon entière et sans conséquences négatives

  • André Stern le 03.10.2011 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Supporteurs agissez !!!

    Quand tous les matches seront arrêtés dès les premiers affrontements, c'est les vrais supporteurs qui s'occuperont des fauteurs de troubles et là ils seront plus que les 50 policiers pour s'en occuper...

    • colin vaud le 03.10.2011 10:36 Report dénoncer ce commentaire

      Attention danger.

      Un simple natel suffit à photographier les coupables par les supporters proches de ces voyous.Surtout ne pas chercher à faire la loi dans les stades. Les photos identifieront un jour ou l'autre les responsables. Mais ne mettez pas votre vie et celles des autres en péril.C'est justement ce qu'ils cherchent.Le foot ils s'en fiche.

    • MeiterJaeger le 03.10.2011 20:25 Report dénoncer ce commentaire

      "vrais"supporters/"faux" supporters

      Tu les connais personnellement pour dire qu'ils en ont rien a faire du foot? Non, t'en sais rien, mais tu l'ouvres. C'est qui les "vrais" supporters? Donnez moi une definition svp!

  • jean-paul sakozy le 03.10.2011 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    couards

    ces petits lâches avec leurs cagoules devraient être traités comme il se doit: la sécurité devrait aller les chercher et les foutre au cachot pendant 2-3 semaines avant comparution devant un juge, puis retour au cachot pour quelques temps. C'est IN-CRO-YA-BLE qu'on les laisse faire. C'est pas le tout de jouer au dur, faudrait les faire assumer. Mais la SFL ne fait strictement rien contre, comme d'habitude.

  • ric67 le 03.10.2011 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    Urgent d'agir

    Cet abruti doit être identifié (le Lertzi a des caméras) et poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui (5 ans au plus de réclusion). Pour le reste, il faut arrêter chaque match au premier fumigène (forfait 3-0) et prononcer des amendes exemplaires contre les clubs qui laissent rentrer ces engins pyrotechnique dans les stades

    • Dartvador le 03.10.2011 11:36 Report dénoncer ce commentaire

      Fumigènes....

      D'accord avec vous, mais concernant les fumigènes, difficile de ne rien laisser rentrer étant donné que certains s'amusent à rentrer ds les stades avant pour cacher le matos...