Football

10 juillet 2014 13:31; Act: 10.07.2014 22:12 Print

Un jeune talent serbe ne pourra pas jouer en Suisse

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rejeté un recours du FC Bâle contre le refus de l'Office fédéral des migrations (ODM) d'autoriser le séjour de Veljko Simic en Suisse.

storybild

Veljko Simic avait été engagé par le club rhénan en février 2013. (Photo: Keystone/Gian Ehrenzeller)

Une faute?

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a douché les espoirs du jeune footballeur serbe Velj­ko Simic. Le TAF a rejeté un recours déposé par son club, le FC Bâle, contre le refus de l’Office fédéral des migrations (ODM) d’autoriser son séjour en Suisse. Malgré un préavis positif de l’Office de l’emploi de Bâle-Ville, l’ODM avait refusé. Il avait expliqué que Veljko Simic, reconnu comme l’un des jeunes talents les plus prometteurs de son pays, ne peut prétendre au sésame, puisqu’il n’a pas joué régulièrement à un haut niveau durant une année au moins.

Le TAF se repose sur la lecture de la loi sur les étrangers et sur les directives concernant les jeunes professionnels du foot âgés de 18 à 21 ans. Le sportif n’est intervenu que deux fois en ligue supérieure en Serbie en 2012, ce qui est considéré comme trop peu.

Au FC Sion, Nicolas Pillet, secrétaire général, affirme n’avoir jamais connu de problème avec la procédure prévue pour engager un jeune joueur. Et de citer le cas de Pedro Ramirez. Ce jeune Vénézuélien de 20 ans s’est récemment vu octroyer un visa et peut donc séjourner en Suisse et y exercer son talent. Nicolas Pillet rappelle la procédure: «Une demande motivée doit être introduite, celle-ci transite par les différents échelons (communal, cantonal, fédéral) pour l’obtention d’un visa. Le joueur de football doit être en possession d’un contrat de travail et d’une attestation de logement. La démarche peut prendre du temps.»

(jbm/ats)