Foot - Italie

18 février 2019 19:30; Act: 19.02.2019 14:53 Print

Une équipe de 3e division perd 20-0 et se fait exclure

Face à Cuneo, Pro Piacenza n'avait aligné que huit joueurs, juste pour éviter d'être rayé du championnat. Mais la Ligue professionnelle a tout de même sévi.

storybild

Ils n'étaient que sept (huit avec le masseur!), les joueurs de Pro Piacenza, à se déplacer à Cuneo (photo tirée du site officiel de l'AC Cuneo).

Une faute?

Le club italien de 3e division de Pro Piacenza a été battu 20-0 dimanche à Cuneo lors d'un match débuté avec sept joueurs seulement, et tous âgés de moins de 20 ans.

Confronté à de graves difficultés financières, le club n'a plus de quoi payer les salaires des joueurs et des membres du staff, lesquels sont en grève depuis plusieurs semaines.

L'équipe a déjà perdu trois matches sur tapis vert pour ne pas s'être présentée sur le terrain. Un quatrième forfait lui aurait valu d'être été exclue du championnat, selon le quotidien sportif italien «La Gazzetta dello Sport».

Résultat, les dirigeants ont choisi de présenter huit joueurs dimanche, tous récemment licenciés au club et tous nés entre 2000 et 2002. Mais sept seulement ont débuté le match, le huitième ayant... oublié ses papiers. Il n'est entré en lice qu'à la 60e minute du match.

Même le masseur a joué

Selon plusieurs médias italiens, un des kinés du club a aussi joué quelques minutes. L'un des deux joueurs nés en 2000 avait par ailleurs été inscrit sur la feuille de match en tant qu'entraîneur.

A la 25e minute, le score était déjà de 10-0. Cuneo a ensuite légèrement levé le pied mais a tout de même encore marqué six autres buts avant la pause et quatre de plus en deuxième mi-temps pour porter le score final à 20-0.

Au passage, l'attaquant Hicham Kanis, prêté à Cuneo par le club de Novarra et dont l'agent est Mino Raiola, en a profité pour établir un nouveau record, celui du plus grand nombre de buts marqués lors d'un match professionnel en Italie: il en a inscrit six, tous en première période.

Beaucoup de clubs en difficultés financières

La troisième division, composée de trois groupes de 20 équipes, est en effet professionnelle en Italie. Mais les difficultés économiques sont très fréquentes pour des clubs qui peinent à assumer leur statut professionnel.

La semaine dernière, le club de Matera a ainsi subi ce que Pro Piacenza a tenté d'éviter dimanche: il a été exclu du championnat pour un quatrième match perdu sur tapis vert. Les joueurs du club étaient eux aussi en grève depuis décembre, leurs salaires n'étant plus payés depuis septembre.

«Une insulte au sport»

«Ce qui s'est passé à Cuneo est une insulte au sport et à ses principes. Cela sera la dernière farce», a assuré le président de la Fédération italienne de football Gabriele Gravina.

Lundi, le juge de la Ligue professionnelle a pris la décision d'exclure Pro Piacenza de la Serie C, et le match contre Cuneo s'est transformé en défaite sur tapis vert 3-0.

Pro Piacenza devra en outre payer une amende de 20'000 euros (22'700 francs), tandis que le kiné entré sur le terrain pour remplacer un joueur a été suspendu jusqu'au 31 décembre.

Football

(nxp/afp)