Football

11 septembre 2019 17:57; Act: 11.09.2019 18:02 Print

Vincent Kompany va rater ses propres adieux

par Blaise Craviolini - Désormais à Anderlecht, le défenseur belge devait revenir ce soir à Manchester pour un match de gala. Qui se jouera sans lui, blessure oblige.

storybild

Vincent Kompany, ici sous le maillot de l'équipe nationale belge, doit renoncer à son match de gala la mort dans l'âme. (Photo: AFP)

Une faute?

Vincent Kompany a marqué l'histoire de Manchester City. Onze saisons de bons et loyaux services avec les «Citizens», ça ne s'oublie pas. Forcément.

Le défenseur central belge de 34 ans est reparti cet été «finir» sa carrière là où tout avait commencé: au FC Anderlecht, son club formateur mais aussi de coeur, où il endosse depuis le début de la saison la double casquette d'entraîneur-joueur.

Prévenir plutôt que guérir

Mais le Bruxellois devait revenir ce mercredi soir à l'Etihad Stadium pour son propre match d'adieu. Une rencontre de gala prévue entre une équipe historique de Manchester City coachée par Pep Guardiola et une sélection internationale de joueurs de Premier League dirigée par Roberto Martinez.

Le hic, c'est que Vincent Kompany ne participera pas aux réjouissances. Touché à une cuisse lors d'un match contre Genk avant les échéances internationales, il s'estime insuffisamment remis pour tenir son poste ce soir.

«Je ne vais pas pouvoir commencer le match ni même pouvoir en jouer la moindre minute. Je ne veux courir aucun risque dans l'optique du championnat», a-t-il regretté sur les réseaux sociaux. Avant de se risquer à une petite promo: «Mais même sans moi, il y aura du beau monde ce soir à Manchester».

Football

(nxp)