Football

14 avril 2019 18:41; Act: 14.04.2019 18:41 Print

Wilfrid Mbappé: «Je n'ai plus de rêves pour Kylian»

Le père de l'attaquant du PSG s'est confié dans une interview accordée au «Parisien».

storybild

Wilfrid et Kylian Mbappé: père et fils ont des valeurs communes. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Paris St-Germain sera peut-être sacré champion de France ce dimanche soir au Stade Pierre-Mauroy de Lille - il suffit pour cela qu'il ne perde pas chez son dauphin. Dans les tribunes se trouvera évidemment Wilfrid Mbappé. Le père de Kylian, qui dit assister aux 80% des matches de son prodige de fils, s'est longuement confié dans une interview accordée au journal «Le Parisien».

Il est revenu sur les premières années de Kylian (20 ans aujourd'hui) et sa formidable aisance balle au pied. «On a vu très rapidement qu'il était différent. Dès l'enfance, Kylian en mettait plein la vue à des gamins de deux ou trois ans de plus que lui.» Et les choses se sont enchainées. «Après Clairefontaine, il a rejoint Monaco, et je lui ai dit: «Tu vas devenir pro.» Il m'a alors répondu: «Comment tu le sais? Tu es Nostradamus?» Je lui ai alors demandé quel pro il voulait être, et que cela dépendait de lui. Kylian a ensuite tracé son propre chemin.»

Wilfrid Mbappé a aussi dit à quel point la vie de sa famille avait changé depuis que son fils était une star. «Le regard des autres est difficile. Ne plus pouvoir faire des choses qu'on faisait tous les jours, ce n'est pas toujours simple. Parfois, on a besoin de tranquillité. Aujourd'hui, tout le monde connaît notre nom. Mais j'ai l'impression d'être le même. On est tous comme ça chez nous, mes enfants, ma femme. On sait d'où on vient. On reste les mêmes. On a quasiment gardé les mêmes amis. Si tu dis non un jour à quelqu'un, il va dire que tu te la racontes.»

Mais il souligne aussi à quel point son fils le remplit de fierté. À la question «À quoi avez-vous immédiatement pensé quand les Bleus ont gagné la Coupe du monde?», Wilfrid Mbappé répond: «Je me suis mis à chialer comme un gamin de 4 ans, moi qui ne pleure jamais. Vous repensez à tout ce que vous avez vécu et à ce que Kylian est devenu. Vous vous dîtes: «Mais que c'est beau!» Oui, j'ai ressenti beaucoup de fierté.»

Par contre, et c'est étonnant, le père de Kylian affirme qu'il n'a plus de rêves pour son fils dans le futur. Il détaille: «Je n'en ai plus, car Kylian a réalisé tous mes rêves, c'est-à-dire devenir pro et gagner la Coupe du monde. J'ai aussi la fierté qu'il porte le numéro 10 en équipe de France. C'était mon numéro et aussi le sien à l'AS Bondy. Après, je lui souhaite de grandir et de gagner des choses. Mais ça, ce ne sont plus des rêves.»

Non, cela fait (déjà) partie de choses que l'on peut qualifier de programmées.

Football

(Sport-Center)