Football

23 février 2019 21:02; Act: 23.02.2019 21:33 Print

Xamax perd le match et... Serey Die sur expulsion

par Nicolas Jacquier, Neuchâtel - Battu 2-0 par Bâle, le club neuchâtelois a connu un coup d'arrêt, le premier sous l'ère Henchoz. Son milieu de terrain prêté par les Rhénans a vu rouge.

storybild

Les Bâlois ont mis un terme à la mini-série xamaxienne. (Photo: Keystone)

Une faute?

Stéphane Henchoz n'est plus un coach invaincu. Xamax, qui demeurait sur deux succès d'affilée avec son nouvel entraîneur, a connu sa première défaite au plus mauvais moment. Le locataire de la Maladière a été dominé 2-0 par Bâle qui alignait pourtant une équipe bis au coup d'envoi. Les Neuchâtelois, qui pourraient se retrouver à nouveau dernier si GC l'emportait ce dimanche à Thoune, ont aussi perdu Geoffroy Serey Die. Victime de ses nerfs au moment de retrouver ses anciens coéquipiers, l'Ivoirien a été renvoyé aux vestiaires à la 67e minute de jeu. Ce fut là sans conteste le tournant de la rencontre.

Alors que Stéphane Henchoz avait reconduit le même onze que celui qui s'était imposé dimanche dernier à Zurich contre Grasshopper, Marcel Koller a procédé samedi soir à un immense coup de sac en effectuant pas moins de... sept (!) changements, choisissant très clairement le parti de préserver ses stars dans l'optique du rendez-vous de Coupe contre Sion de mercredi prochain. Résultat: Fabian Frei, Luca Zuffi, Kevin Bua et le buteur hollandais van Wolfswinkel chauffaient notamment le banc à la Maladière.

Si le monopole du ballon, avec 78% de possession de balle après une demi-heure, a d'abord été rhénan sans que cela débouche sur des occasions nettes pour autant, Xamax tenta pour sa part de s'exprimer sur chaque contre, parfois fort bien mené. Mais ni Nuzzolo (9e), ni Serey Die, particulièrement motivé face à ses anciens partenaires de jeu (15e), ni Kamber, dont la reprise fut détournée par un pied bâlois (33e), ne trouvèrent la cible. Ce que les visiteurs allaient réussir à atteindre sur leur première chance: débordement de Ofakor, suivi d'un centre en retrait que Stocker, laissé trop seul, put exploiter en plaçant une volée qui glaça l'assistance (35e, 0-1). Face à un FC Bâle pourtant tout sauf transcendant, Xamax était puni à la pause pour sa trop grande naïveté défensive.

Obligés de réagir pour revenir dans la partie, les Neuchâtelois s'enhardirent timidement, offrant des espaces dont Bâle faillit déjà profiter. Notamment quand une frappe enroulée de Okafor trouva la barre transversale (57e). Après une sortie de Omlin, balle en main, hors de ses seize mètres curieusement non sanctionnée par le trio arbitral, Xamax allait tout perdre lorsque Serey Die voyait rouge. Provoqué par Widmer, l'Ivoirien eut le tort d'empoigner son adversaire qui ne se fit pas faute d'en rajouter (67e). Quelques seconde plus tard, Okafor tuait le maigre suspense en armant un extraordinaire tir qui terminait sa course dans la lucarne.

Pour Xamax, ce Bâle-là, même prenable au vu du début de match, était tout simplement trop fort.

Xamax - Bâle 0-2 (0-1)

La Maladière, 6121 spectateurs. Arbitre: M. Dudic.

Buts: 35e Stocker 0-1, 70e Okafor 0-2.

Xamax: Walthert; Gomes, Sejmenovic, Oss, Xhemajli (74e Di Nardo), Kamber; Veloso (52e Pickel), Serey Die, Corbaz (78e Pululu); Nuzzolo, Ademi. Entraîneur: S. Henchoz.

Bâle: Omlin; Widmer, Suchy (71e Frei), Kaiser, Petretta; Xhaka, Kuzmanovic (77e Zuffi); Okafor, Campo, Stocker (Zhegrova); Ajeti. Entraîneur: M. Koller.

Notes: Xamax sans Minder, Djuric, Huyghebaert, Le Pogam, Doudin et Tréand (blessés), Karlen. Bâle sans Balanta, Kalulu, Zambrano (blessés).

Expulsion: 67e Serey Die (voie de fait).

Avertissement: 57e Suchy.

Football

(nxp)