Football

22 février 2020 09:54; Act: 22.02.2020 10:24 Print

Xamax sera arbitré par un... Neuchâtelois!

M. Lionel Tschudi a été désigné pour siffler Zurich-Xamax samedi. Voilà qui fait grincer quelques dents et agace Joël Magnin, le coach des «rouge et noir»

storybild

Lionel Tschudi, qui compte déjà plus de 50 matches de Super League à son actif, a sifflé cette saison les deux premiers derby du Rhône entre Sion et Servette. (Photo: Keystone)

Une faute?

Imagine-t-on un arbitre valaisan siffler un match du FC Sion? Pas forcément, chacun en conviendra. Ou trouverait-on logique que Servette doive se plier aux décisions d'un directeur de jeu genevois? Pas davantage, non plus... Or NE Xamax, attendu samedi soir au Letzigrund zurichois pour un nouveau match capital, sera arbitré par un arbitre neuchâtelois, en l'occurrence le très prometteur M. Lionel Tschudi (30 ans).

Si celui-ci, arbitre FIFA depuis 2018, sifflera en son âme et conscience comme il se doit et qu'il n'est pas question ici de remettre en question l'impartialité de ses décisions, voilà qui n'en provoque pas moins un léger sentiment de malaise. Avec une polémique qui pourrait grossir en cas d'erreur d'arbitrage, surtout si celle-ci devait être favorable aux visiteurs.

Dans un rendez-vous qui sera aussi celui des Magnin - Ludovic et Joël seront opposés par bancs interposés -, M. Tschudi n'a encore jamais sifflé un match de NE Xamax dans l'élite helvétique. Cette saison, c'est en revanche lui qui avait officié en Coupe de Suisse, à l'enseigne du derby du lac de Neuchâtel (2-1 pour Xamax contre Yverdon). Par le passé, en Challenge League, le Neuchâtelois avait déjà plusieurs fois eu l'occasion de diriger un match des «rouge et noir», leur portant chaque fois bonheur (trois victoires et un nul).

Sa désignation ne réjouit pas pour autant Joël Magnin, un coach de la Maladière pour le moins circonspect sinon chiffonné. «Cet état de fait ne me plaît pas trop, concède l'entraîneur de Xamax. Je m'étais assez énervé à Thoune, lors du premier match de l'exercice, lorsque l'on avait été arbitré par un Bernois (ndlr: M. Dudic). Dans le but d'être encore plus neutre, je crains que M. Tschudi puisse décider autrement que ce que son instinct naturel lui aurait commandé de siffler»

Un Bâlois pour siffler Servette à Bâle

Quoi qu'il en soit, la situation de voir l'actuel barragiste de Super League être arbitré par un Neuchâtelois ne manque pas de piquant.

Hasard du calendrier ou pas, une situation comparable pourrait se poser dimanche, avec la présence au Parc Saint-Jacques, dans le rond central, du Bâlois Adrien Jaccottet, curieusement désigné par la commission d'arbitrage pour siffler le choc entre le FC Bâle et Servette FC. N.JR

Football

(Sport-Center/nxp)