Football

10 novembre 2019 11:40; Act: 11.11.2019 07:48 Print

Xhaka: «Le chapitre Arsenal n'est pas terminé»

Pour la première fois depuis sa sortie sous les huées des fans d'Arsenal, Granit Xhaka s'est confié au «Sonntagsblick». Il se voit encore jouer pour les Gunners.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a deux semaines, Granit Xhaka a quitté le terrain sous les sifflets des fans d'Arsenal. Conspué, le capitaine des Gunners ne s'était, depuis, jamais exprimé. Nos confrères du «Sonntagsblick» sont allés à sa rencontre avant le rassemblement de l'équipe de Suisse. A la question de savoir comment il va, il ne prend pas de détour. «On peut dire que tout est très turbulent ne ce moment. Surtout la dernière semaine qui était, pour moi, une expérience très émotionnelle. Mais tout va à nouveau très bien. Je me réjouis des prochains matches en club, mais aussi avec la Nati.» Ces prochains jours, le milieu de terrain aura l'occasion de retrouver un peu de sérénité auprès de la sélection nationale avec deux matches face à la Géorgie et Gibraltar.

Ce match face à Crystal Palace et sa sortie sous les huées, Xhaka s'en souvient très bien. «Lorsque mon numéro est apparu sur le tableau du quatrième arbitre, nos propres fans ont jubilé. Cela m'a vraiment touché. C'était très douloureux et frustrant. Aujourd'hui encore, je ne peux pas comprendre cette réaction mais surtout la véhémence et l'hostilité à mon égard.»

Critiques sur son salaire

Depuis ce 27 octobre, l'international suisse a été la cible de nombreuses menaces et autres insultes sur les réseaux sociaux. Son salaire annuel de 11 millions de francs est l'une des principales raisons des attaques. «Cela ne donne pas la permission de m'insulter. Le respect et la décence envers son prochain et le traitement approprié de la critique devraient être vécus indépendamment du statut ou du revenu. J'ai toujours été conscient de ma responsabilité en tant que membre d'une équipe vis-à-vis du club et des supporters. Je les traite à tout moment de manière polie et prend du temps pour eux. Lorsque des critiques constructives ou des remarques encore plus dures me sont adressées, j'essaie de répondre de manière calme et objective. Comme je l'ai dit, si nous obtenons de mauvais résultats, vous devez endurer cela. Je l'ai vécu aussi bien à Bâle qu'à Mönchengladbach. Mais ce qui s'est passé ici dépasse de loin ce qui est tolérable.»

Depuis cette histoire, de nombreux observateurs ont parlé d'un départ imminent de Granit Xhaka. Que cette relation avec les supporters d'Arsenal n'était plus tenable pour la suite de la collaboration. Le joueur, lui, ne ferme aucune porte. «Je pars du principe que ce n'est pas terminé et que je vais me battre à chaque entraînement. Pour moi, la semaine dernière est rayée de ma mémoire et je suis prêt pour la suite.»

La suite, justement, ce sont les deux rencontres qualificatives pour l'Euro 2020. En cas de succès face à la Géorgie et Gibraltar, la Suisse sera qualifiée. «Pour être honnête avec vous, la Nati arrive au bon moment, a rigolé Granit Xhaka. J'aime jouer pour mon pays et je me réjouis déjà d'être sur le terrain pour ces matches qualificatifs. Nous sommes conscients que deux victoires nous qualifient pour l'Euro, mais il n'y a jamais de formalité en football. Nous avons trop d'exemples qui sont là pour nous le rappeler. Si nous jouons de manière dominante et dictons le rythme, je suis convaincu que nous allons gagner ces deux rencontres.» G.B.

Football

(Sport-Center)