Football

28 juillet 2018 21:38; Act: 28.07.2018 21:47 Print

Xhemajli: «Nerveux? Non, pas trop!»

par Tim Guillemin, À Neuchâtel - Le jeune défenseur central (20 ans) de Xamax FCS a été excellent face à Bâle samedi (1-1). Il s'est montré serein, en match comme à l'interview.

storybild

Le néo-international kosovar a réalisé un match plein pour son baptême du feu en Super League. (Photo: Keystone/Jean-Christophe Bott)

Une faute?

Il y a plus simple que de se retrouver opposé à Albian Ajeti et Ricky van Wolfswinkel pour le premier match de sa carrière en Super League. Tel était le défi proposé à Arbenit Xhemajli, le grand (1,90m) défenseur central xamaxien samedi soir et c'est peu dire que le Kosovar (récemment appelé par Bernard Challandes avec l'équipe A, sans entrer en jeu) s'est montré à la hauteur. Fort dans l'interception, correct à la relance, intransigeant dans les duels: à 20 ans, Xhemajli (formé au FC Zurich) a livré une très belle prestation. Et dire que jusque-là, il n'avait joué que six matches de Challenge League la saison dernière avec Xamax

Arbenit, quelles sont vos impressions après votre premier match de Super League?

Bonnes, je crois! On a livré une belle prestation d'équipe et on a réussi à revenir à la marque contre le FC Bâle dans un stade plein, avec une superbe ambiance. C'était difficile de rêver mieux.

Sur un plan personnel, n'étiez-vous pas trop nerveux avant le match? Vous n'avez que 20 ans, vous n'aviez jamais joué en Super League et c'était Bâle en face

Nerveux? Non, pas trop!

On a de la peine à vous croire

J'étais très excité, franchement. J'attendais ce match avec impatience. Allez, j'avoue que j'étais un peu tendu quand même, j'avais envie de bien faire. Mais tout s'est évacué après les deux premières touches de balle. C'était important de les réussir pour entrer dans le match. On est bien montés en puissance, d'ailleurs. Notre première mi-temps a été correcte, sans plus. On a été bien meilleurs en deuxième période avec quelques ajustements tactiques et plus de confiance en nous. Au final, le match nul est mérité.

A quoi avez-vous pensé lorsque vous avez appris qu'Igor Djuric était blessé pour neuf mois?

Évidemment, j'étais triste pour lui. C'est une grosse blessure et c'est un super coéquipier. Et d'un autre côté, je me tenais prêt pour être titulaire le jour où on ferait appel à moi. Donc c'est malheureux, mais c'était une chance à saisir pour moi.

Vous estimez l'avoir fait?

Il faut demander ça à l'entraîneur. J'ai le sentiment d'avoir réalisé une bonne prestation, en tout cas. Mais de nouveau, je m'étais préparé pour. J'étais prêt.

Vendredi, Michel Decastel a indiqué n'être pas sûr de vouloir recruter un défenseur central pour pallier l'indisponibilité d'Igor Djuric. Il avait parlé de vous et de vos progrès. Aujourd'hui, vous lui avez envoyé un signe clair?

J'espère. Mais de nouveau, c'est à lui de répondre à cette question, pas à moi.

Football

(nxp)