Europa League

17 février 2011 19:30; Act: 17.02.2011 23:31 Print

YB s'impose au bout du suspense

Alors qu’ils étaient menés 1-0, les Young Boys ont su renverser la tendance pour s’imposer 2-1.

Sur ce sujet
Une faute?

Les Young Boys ont réalisé un authentique exploit au Stade de Suisse en s'imposant 2-1 contre le Zenit St-Pétersbourg en 16e de finale aller de l'Europa League. Mayuka a marqué le but décisif au bout des arrêts de jeu.

Malmenés en première période, durant laquelle les Russes avaient pris l'avantage grâce à Lombaerts (20e), YB a trouvé les ressources pour renverser la situation grâce à une seconde mi-temps de feu. Lulic a égalisé à la 46e, puis les Bernois ont dominé assez nettement, profitant d'une baisse de régime de leurs adversaires, qui livraient leur premier match de l'année.

L'expulsion du nerveux Bystrov à la 69e a aussi joué un rôle, YB bénéficiant d'une supériorité numérique qui a obligé les Russes à courir beaucoup après le ballon. Mais malgré plusieurs situations dangereuses, le Zenit semblait en mesure de préserver le nul jusqu'à l'exploit de Mayuka, entré en jeu une dizaine de minutes plus tôt.

La semaine prochaine, dans un froid russe qui s'annonce terrible, les hommes de Vladimir Pektovic ne partiront pas battus d'avance. Ils ont démontré par le passé, notamment à Istanbul, qu'ils savaient voyager.

Ce succès contre une formation russe qui était la seule à avoir remporté ses six matches de groupe cet automne confirme les belles dispositions de YB à domicile, où il n'a pas été battu cette saison sur la scène européenne.

Arrivés mardi en jet privé directement d'Espagne où ils étaient en camp d'entraînement, les hommes de Luciano Spalletti n'ont dans une premier temps pas semblé handicapés par le manque de compétition.

Ils ont rapidement pris la direction des opérations en pratiquant un jeu dynamique, fait de passes redoublées et de triangulations qui ont posé bien des problèmes aux Bernois. Wölfli sauvait devant le remuant Kerzhakov qui se présentait seul devant lui (19e), mais l'ouverture du score tombait sur l'action suivante. La défense se faisait piéger par un corner rapidement joué, et le Belge Lombaerts, libre de tout marquage, marquait de la tête (20e).

Wölfli devait encore intervenir sur des essais de Kerzhakov (28e) et Lazovic (43e). En face, le portier Malafeev n'était inquiété que sur une tête de Nef (31e). Mais le scénario changeait après la pause. Dès le retour sur la pelouse, Lulic égalisait après une belle action individuelle (46e). YB se montrait alors bien meilleur, gagnait davantage de duels et venait souvent porter le danger devant la cage de Malafeev.